Tout le monde le sait : ne jamais se rendre sur un forum lorsque l’on a une question santé. Moi, la première, je conseille à tout mon entourage de s’éloigner de ces plateformes.

Pourquoi : parce qu’il n’y a que les pires cas ou du moins plus de situations extrêmes que de happy end. Pourquoi (bis) ? Parce que les gens partagent plus leurs expériences négatives que positives.

Du coup, une simple migraine se transforme en une maladie incurable, et un mal de dos en maladie des os. Tout devient dramatique, grave, incurable et nous pousse à être stressée, paniquée, angoissée (jusqu’à la prise du doliprane qui soulagera ce mal de tête du aux 6 heures non stop passées sur notre ordi).

Durant la grossesse, durant ma grossesse, j’ai passé du temps sur ces forums; Oui, je sais, je n’aurai pas du ! J’ai passé des moments de stress intenses tout en essayant de me raisonner. J’ai ouvert mon ordi, me suis rendue sur Google, j’ai tapé épisiotomie (oui, oui, avant mon accouchement, c’était une des mes grandes hantises), j’ai lu les premières lignes d’une discussion, puis deux, puis d’autres discussions,  et j’ai refermé mon MAC. Totalement dépitée.

Patience1

 

Si vous voyiez le nombre de commentaires de femmes qui ne s’inquiètent pas forcément de se remettre, de retrouver des forces ou de pouvoir profiter de leur enfant pleinement,  mais qui s’inquiètent de la réaction de leur mari si elles ont une épisiotomie. Oui, car il devra « attendre » avant de pouvoir reprendre une vie intime. Certaines témoignent même d’un mari en colère, impatient, déçu et qui ne comprend pas « pourquoi », il doit attendre. Qu’il soit impatient c’est normal, mais s’il réfléchit deux secondes, après une épisiotomie, surtout si elle est conséquente, la dernière des choses à laquelle pensera sa femme, c’est reprendre une vie sexuelle.

Prendre son temps, se remettre, se retrouver avec son corps est tellement important pour nous… Que je ne comprends vraiment pas ces réactions. Une femme reposée, épanouie, qui a de nouveau confiance en elle,  aura tellement envie de redevenir complice avec son compagnon… De la patience c’est beaucoup mieux, que précipiter les choses, faire semblant, et briser une intimité.

Une note, car je ne comprends pas ce manque de « patience »…

 

Rendez-vous sur Hellocoton !