Oui, oui, j’ai accouché (et ça vous le savez sûrement déjà). En plus de voir son bébé en vrai, de le câliner, le dorloter et de le regarder d’un oeil morve  à 3 heures du matin en lui demandant « non mais sérieux, à quelle heure tu vas te rendormir », il y a 10 trucs vraiment cool sur le fait d’avoir accouché :

Copyright :     russellglenister

Copyright : russellglenister

1 – A moi le fromage qui sent et les sushis ! Oui, pendant la grossesse, j’ai fait une overdose de leerdammer et de babybel. J’ai rêvé de camembert avec du pain de campagne et de vin (pour le vin, j’allaite, donc on va « encore », attendre un peu). J’ai bavé devant mes restaurants préférés japonais (vous ne pouvez pas habiter Paris et ne pas vous rendre chez Kokoya) durant des mois ! Mon 1er repas après mon accouchement : Sushis saumon, makis de diverses sortes et chirachi saumon-avocat. (je vous fais l’impasse sur les pâtisseries en tout genre avec plein de crème dedans)

2 – On arrête de prendre du poids (enfin en théorie, parce qu’avec mon orgie de gâteaux et de fromages…) et on peut arrêter de mentir autour de nous : « Dis-donc, fais attention à ton poids de grossesse hein » – ma réponse : « C’est pas du gras, c’est de la rétention d’eau ». Elle a le dos large la rétention. Au mois, j’ai dégonflé, je peux remettre mes ballerines et je rerentre même dans un de mes jeans. (yeaaaaah)

3 – Plus besoin de passer ma vie sur une table, le dos allongé (sans culotte). Oui, au bout de 9 mois, si j’ai bien marre de quelque chose, c’est les visites médicales à base de « On vérifie le col », « On va faire un prélèvement ». A la fin, on a l’impression de passer sa vie les fesses à l’air. Je me rappelle d’un soir en larmes où j’ai dit à mon amoureux, que j’aimerai bien qu’on laisse mon intimité tranquille (en moins, beaucoup moins classe)

4 – Je peux dormir sur le ventre ! Je peux dormir sur le ventre. Et ça c’est top.

5 – Je peux monter les escaliers sans m’essoufler au bout de 2 minutes. C’est qu’à la fin de la grossesse, le moindre effort provoque des essouflements de dingue. Moi, qui adore bouger et le sport, les fins de grossesse, c’est l’enfer.

6 – Je peux resortir comme je veux. A la fin de la grossesse, lors de l’intensification des contractions, on peut se dire que l’accouchement peut arriver de façon imminente. Du coup, on ne reste qu’autour de chez soi et de sa maternité. Pour moi qui ai accouché LE jour du terme, j’ai passé 1 mois et demi à flipper (aka rester à la maison ou pas très loin) pour rien.

7 – Je revois mes pieds sans faire d’énormes efforts (je met dans la même case, les retouches épilation au niveau du maillot). Le ventre dégonfle (même si mon fils vérifie TOUS les matins mon ventre encore gonflé en me faisant les gros yeux « maman, il est encore gonflé ton ventre »), et je revis (je revois).

8 – Je vais pouvoir reprendre le sport. Pas tout de suite, mais dans quelques semaines, si tout va bien, je vais pouvoir refaire un peu de muscu, d’élliptique, de danse et de yoga (pas tout en même temps, je vous rassure)

9 – Je gère mieux mes sautes d’humeur (enfin, je crois…)

10 – On est 4 maintenant :) et ça c’est vraiment, vraiment, vraiment cool !

Rendez-vous sur Hellocoton !