Je n’avais pas prévu d’écrire une note d’humeur sur le blog ce soir. J’avais prévu une note de rentrée sur la beauté.

Et me voilà sur mon iPad en train d’écrire une note sous le coup de l’agacement . Je ne devrai pas. C’est une goutte d’eau dans l’océan. Mais quand même, je vais poursuivre parce qu’encore une fois, je me suis retrouvée face à un reportage diffusé sur M6 / 66 Minutes à propos de la génération Beyonce ou Rihanna. Des jeunes femmes noires qui font tout pour ressembler à leurs idoles.

Un reportage bourré de clichés, de filles qui ne reflètent pas du toute une génération de jeunes femmes noires qui ont la niac et qui ont envie de réussir. J’aurai préféré un autre angle pour mettre en avant les jeunes filles noires d’aujourd’hui, j’aurai préféré que l’on se concentre sur celles qui bossent et qui ont de l’ambition.
M6 a pris le parti de diffuser un reportage caricaturale. Je vous laisse le plaisir de le regarder en replay (ou pas).

Génération Beyonce ou Rihanna : je n’ai pas vraiment de problème avec le titre. Qu’on le veuille ou non, ces stars sont omni présentes dans les médias, cumulent succès musicales, contrats commerciaux, investissements réussis. Égéries, boss, millionnaires, milliardaires, elles font rêver. Oui, elles sont inspirantes. Iman, Lupita Nyong’o, Michelle Obama, elles aussi nous inspirent. Mais pas pour leur ressembler physiquement, du moins pas pour une bonne partie de notre génération, non, mais en terme de business. Parce que l’idée est là : notre vie n’a pas pour objectif d’avoir de beaux tissages et d’être le plus clair possible, ni d’être une pseudo-copie. Nous, on bosse dur pour réussir, et bien avant le phénomène médiatique Beyonce et rihanna.

5 ans d’école de commerce en management et marketing, 4h de trajet entre chez moi et le lieu de mon stage, en révisant mes cours dans le train. Je suis une banlieusarde. Et j’ai bossé dur. 10 ans dans le cinéma avant de devenir entrepreneur.

Je ne suis pas la seule. Entre les fondatrices de Diouda (pionnière), celles qui gèrent des millions d’euros en agence média , les campagnes marketing de gros distributeurs de films, l’investissement média de grands acteurs de la téléphonie. Derrière tout ça : des femmes noires et françaises. Il y a aussi celles qui créent des magazines, des marques de cosmétiques ou de vêtements. Parmi toutes ces personnes, M6, tu n’as trouvé personne à interviewer ?

Elles sont cultivées, ont étudié, savent faire des business plan. Sont photographes, mannequins, écrivains, Directrices, boss, présentatrices TV, chroniqueuses radios, personnalités. Elles sont en France, sous ta fenêtre. Il suffisait de l’ouvrir et de regarder… Vous aviez l ’embarras du choix pour montrer aux jeunes filles noires qui vous regardent, qu’elles peuvent, en bossant dur, plus dur que les autres, c’est sûre, elles y arriveront, mais non, en cette veille de rentrée vous avez préféré un spectacle, un divertissement très réducteur et un brin humiliant…

Encore une occasion ratée…

Rendez-vous sur Hellocoton !