Je vous raconte un truc perso, très perso et très honteux :

– Petite, j’étais plutôt garçon manqué (foot, bagarre, que des mecs comme potes, robots et compagnie)

– Du coup, je vous raconte pas les bleus, blessures, et chutes que mes pauvres parents m’ont vu subir (sans compter mon insolence permanente….)

– Un jour, en descendant une colline à vélo, je me suis tapée un sapin en plein dans le nez (oh douleur….. Nez sensibilisé à vie)

Nez sensibilisé à vie !!!! Dès qu’il fait 10 degrés, je ne sens plus mon nez, il est tout engourdie le pauvre. Du coup, quand je suis enrhumée, et qu’il faut se moucher, je m’en rends compte, parfois, un peu plus tard que les autres (je vous laisse imaginer, j’ai une dignité à respecter), les sprays liquides c’est une cata…. Bref, mon nez et moi, d’octobre à début février, on n’est pas trop potes. Du coup, j’évite de tomber malade et lorsque je le suis, je me soigne immédiatement.

C’est là qu’intervient Vicks ! Il y a quelques temps, j’ai reçu une de leurs nouveautés : Vicks Première Défense

Pourquoi cette note en fait ? Parce que honnêtement, le principe de ce spray le mérite ! Et ce pour une raison principale :

– Un spray gel et non liquide (du coup ça adhère bien et ça ne coule pas !)

C’est tout bête mais c’est essentiel ! Tout le monde connaît Vicks et sait que ça fonctionne . Ce spray a demandé 4 ans de développement et 4 dépôts de brevet, je ne doute pas de l’efficacité en cas de survenu des premiers signes du rhume (nez qui coule, gorge qui gratte). Le fait qu’il soit en spray et surtout dans une texture gel, va permettre de se soigner en dignité, en toute discrétion (il se glisse dans le sac) et avec efficacité (les 3 arguments de choc !)

Alors, qu’est-ce que vous allez faire là ?

*

*

*

Vous rendre à la pharmacie et demander « Vicks Première Défense » pour affronter notre météo capricieuse !

ViVi LaChipie (fini le nez qui coule !!!!!)

Rendez-vous sur Hellocoton !