Je vous explique, ce vernis, je l’ai vu en magasin et comme d’hab, j’ai essayé discrètement de le mettre dans le caddie, parce que dès que je l’ai vu, je me suis dit : « Ce corail, il est pour moi ! » (je dois en avoir 30 de Corail)

Quand l’Homme l’a vu il m’a sorti un truc du style : « Tu veux ouvrir un deuxième sephora à la maison » ou un truc du genre, je n’ai pas vraiment compris en fait… et je n’ai pas vraiment prêté attention, ça ne devait pas être très important.

En fait, pour la petite histoire, mon ongle d’orteil (le gros, le plus glamour) est interdit  de vernis pour tout l’été voyez-vous. Comme je ne bois pas assez d’eau (vive les mojitos) et que je manque de fer, et ben il s’est fendu (de manière horizontal, à partir du milieu de l’ongle, sinon, c’est pas drôle), et du coup, je ne dois pas porter de vernis, sinon ça piquote. Donc, je crois que l’Homme m’a dit un truc par rapport à ça mais bref.

Revenons à l’essentiel – le vernis Colorama de Gemey, teinte Corail (Urban Coral) !

Donc, j’avais vraiment envie de tester ce vernis d’été et ses promesses de tenue, de brillance, d’ultra glossy, et de couleur :

Arrivée à la maison, je l’ai testé sur les pieds (sur les mains, quand vous avez un petit bébé de 21 mois, appliquer du vernis en pleine journée, n’est pas la meilleure des choses à faire).

Points positifs :

– Très jolie couleur

– Une très belle brillance (bravo pour l’effet glossy et même ultra ultra glossy)

Points négatifs :

– Il nécessite 2 à 3 couches (sur la photo, j’en ai 3…. mais je devrais tester l’astuce de kakinette, à savoir commencer par une touche de blanc afin de faire ressortir la couleur)

– l’application n’est pas si aisée que ça. la texture est un peu trop liquide à mon goût, mais au bout de quelques ongles, on prend le pli.

Mais pour cette brillance et cette couleur, en fait, les points négatifs on s’en fiche un peu ! En plus, le format est pratique, le prix mini (5 euros environ) et les teintes, furieusement canons (mon prochain achat sera la couleur Superpower Blue – magnifica)

Pour en revenir à mes ongles, j’ai du démaquiller le malade au bout de quelques heures (la douleur devenait un peu, mais vraiment un petit peu trop insupportable – ça piquait, l’horreur). En même temps, mettre des nus pieds avec 9 orteils de vernillés sur 10, je trouvais ça un peu débile, mais bon.

Bref, si vous voyez une fille dehors avec du vernis partout sauf sur un ongle, et ben c’est moi.; Ah ! Sangoku, fait la sieste, j’essaye de l’appliquer sur les mains !!

ViVi LaChipie (comment font les gens qui ont 2, 3 enfants ou plus ?)

Rendez-vous sur Hellocoton !