On l’a toutes et tous remarqués : les cheveux crépus non défrisés reviennent en force.

De plus en plus de jeunes filles, de femmes et même de garçons décident d’adopter avec fièreté leur vraie nature de cheveux crépus.

Exit les défrisages, les tissages et autres lissages et vive la « Kinky », « Curl », « Afro », « Roots », « Crépu » Attitude.

On apprend à aimer ses cheveux et à les traiter avec amour et sans transformation chimique. Autant dire, une période faste pour l’identité, mais aussi, et surtout, pour le style. Une période qui laisse le choix et qui permet de découvrir des looks de malade, des personnes qui s’affirment et qui se trouvent. Tout simplement des personnes bien dans leur peau.

Tout ça c’est super, non ? Pas vraiment, car bien souvent il y a illusion.

Illusion de la coupe Afro, qui lors du passage au « naturel » amène à la déception.

On a toutes comme modèles les cheveux Afros d’une star, ou autre,  (Inna Modja, ou Solange Knowles par exemple), des cheveux que l’on aimerait trop avoir « comme ça et pas autrement ».

.

Alors, on arrête les cheveux défrisés, on big chop (ou pas) et on attend…… On attend…. On attend… Et parfois, on fini par l’avoir cette afro de dingue, cette longueur de malade, celle qui nous permettra de faire des vanilles, cette brillance, cette souplesse, des chignons, de superbes ondulations, comme ce que l’on voit à la télé. Et parfois, ben, non… On a beau faire, l’ondulation n’est parfois pas possible, les  vanilles vont avoir du mal à tenir, idem pour la banane ou le méga chignon.

.

Mais pourquoi ? Tout simplement, parce que comme les femmes caucasiennes, maghrébines ou métissées, nous avons toute une nature de cheveux différente; Et à moins de connaître sa nature (c’est à dire, de l’avoir laisser s’exprimer quelque temps sans transformation chimique), vous ne pouvez savoir comment est votre cheveu, ni comment il va réagir, ni même par quelle phase il va passer. Et dans ces cas-là, on risque d’idéaliser son afro et d’être « déçue » par son type de cheveux.

.

Comment ne pas être déçue alors ? En n’attendant rien de précis, en se donnant les meilleurs soins possibles, le temps d’apprivoiser ses frisettes serrées et fragiles et embrassez la vie. Mais aussi, en ne se laissant pas influencer, en étant réaliste, et en dédramatisant. Ce ne sont que des cheveux, hein ! ça pousse, ça vie, ça grandit, et c’est beau.

ViVi LaChipie (sinon, c’est bien de savoir comment sont vos cheveux… Vraiment quoi )

Rendez-vous sur Hellocoton !