Coucou Puretrend !

On ne peut pas dire que je soi une fidèle lectrice…. Pas vraiment fan de la ligne éditoriale, mais j’avoue me rendre de temps en temps sur ton site, après un tweet people ou mode. Toi, qui fais partie du groupe Webedia « spécialiste de l’édition thématique sur le web » qui édite aussi Pure People, Grazia, ou encore le site de plus belle la vie, on ne peut pas dire que tu sois leader sur « la mode, la beauté et la joaillerie ». Non, en terme d’audience l’ensemble des sites Webedia compte 11,3 millions de visiteurs uniques. Tu es arrivé à réunir 24000 fans sur Facebook, dont 300 parlent de ta page (on en parle du taux de conversion ?)  et 3444 abonnés sur Twitter. Pas énorme, c’est vrai…. Mais à mon avis, ton enjeu ne se fait pas vraiment sur les réseaux sociaux. Comme tous les sites média, ta problématique c’est l’audience, le nombre de pages vues. Car on le sait tous, du moins, moi je le sais : « Plus on a d’audience, plus les revenus publictaires augmentent, le nerf de la guerre ».

Du coup, tu écris beaucoup d’articles. La plupart du temps les titres contiennent au moins un nom de personnalité (référencement oblige), et sont très évocateurs (technique de journalisme). Et c’est normal, il faut faire de l’audience. Par exemple, sur ta home actuelle, on a :

Céline Dion en 25 looks : le pire et le meilleur de 30 ans de carrière

Victoria Beckham : sa couronne de mariée aux enchères, adieu le ridicule !

Dai Macelo, Miss BumBum 2013 : les plus belles (et grosses) fesses du Brésil

Kim Kardashian, la transformation d’une bimbo : la maternité lui va si bien !

Les titres donnent un peu le ton. Bien sûre, tu as aussi des dossiers plus classiques (référencement again), tels que « Comment bien choisir ses lunettes » ou « 15 styles de l’été toujours tendance cet hiver ».

On voit bien où tu veux en venir avec tout ça ! Les techniques de SEO ça te connaît. Et puis, il en faut pour tous les goûts sur le world wide web. Ton site n’est pas plus honteux qu’un autre, du moins jusqu’à ce vendredi 15 novembre, 20h20.

Jour  et heure de diffusion où la responsable de la rubrique mode (Hello Jennifer) ou la responsable de la rubrique Beauté et Coiffure (salut Clémentine) a validé l’article intitulé : « Jada Pinkett Smith et ses tresses : l’affreuse tendance fait son retour ? ».

Alors, déjà, on a bien vu que la ou le responsable de cet article a bien fait son travail en ce qui concerne le titre « accrocheur » et le référencement. Jada Pinkett Smith, femme de Will, mère de Jaden et Willow, c’est 21 900 000 résultats sur Google. C’est surtout une reine de la provoc’ niveau capillaire; Donc là en accolant son nom au mot « tresses », ton « journaliste a tout gagné ». Ensuite, on a un premier petit problème, toujours dans le titre « l’affreuse tendance ».

C’est sûre, le ton est donné. Ton journaliste n’aime pas.  C’est son droit hein de ne pas aimer les tresses. Mais « affreuse tendance ». Il trouve les tresses si laides que ça ? TOUTES les tresses ? Si encore, il  avait dit un truc du style « Jada Pinkett Smith et ses tresses, le retour ! » ou encore « Jada Pinkett Smith et sa nouvelle coupe : hot or not ? ».

Mais bon, je suis blogueuse, pas journaliste, donc je ne donne que mon avis de lectrice sur ce titre. Bref, revenons à l’article si tu veux bien.

Donc après ce titre, plus que discutable qui englobe TOUTES les tresses comme une tendance, tu en rajoutes (faut faire de l’audience et délivrer de la page vue, j’ai bien compris) et tu t’engouffres dans une brèche, que tu aurais mieux fait de colmater :

« Puretrend dénonce cette horreur capillaire, images à la clef. » : Ah, ce n’est donc pas que la journaliste mais TOUT le site qui « dénonce ».

 » elles (aka les tresses) viennent habiller tels des poulpes sur un rocher les têtes des stars de l’époque » : Donc les tresses, TOUTES les tresses comme tu le précises, font de nous, les femmes qui en portent et qui sont majoritairement noires, ressembler à des poulpes. Donc Beyonce, Solange, Alicia Keys, Christina Aguilera, Jada Pinkett Smith, ma soeur, ma mère et moi ressemblont à des poulpes quand nous portons des tresses ? Nous allons leur faire suivre ton article pour voir ce qu’elles en pensent. (en ce qui concerne les pauvres citoyens que ma mère, ma soeur et moi sommes, on a envie de te dire des choses que la décence, la politesse et la législation nous empêchent)

« Alors pour être convaincu que cette coiffe de tresses doit définitivement appartenir au passé, Puretrend vous propose une petite plongée au pays des nattées. Et attention, ce n’est pas beau à voir. » : Au pays des nattées… C’est comme une secte en fait selon toi, un monde à part, qui comme tu le cites plus haut dans ton article « sent la plage et les vacances », c’est une tendance exotique c’est ça ?

Faudrait que tu m’expliques Puretrend, car j’ai vraiment envie de comprendre le choix des mots, de tes références, en fait ce qui a construit ce point de vue ? (je n’ai pas envie d’utiliser le mot « racisme » mais j’en crève d’envie, le mot bêtise me vient aussi en tête, ignorance aussi)

Au fait tu veux un peu d’histoire sur les tresses ? Il suffit de regarder sur wikipédia… Mais comme je suis sympa Puretrend pour ta culture personnelle voici un petit extrait :

Les premières traces de coiffure tressées, remontent a la Préhistoire comme en atteste les statuettes de la dame de Dame de Brassempouy ou encore la Vénus de Willendorf, qui datent de plus de 20 000 ans avant J-C, qui prouve que la tresse est la plus vieille coiffure du monde. Puis aux premières grandes civilisations africaines, telles que l’Égypte antique, la civilisation nok, dont les membres hommes comme femmes, portaient différents types de coiffures tressées, parmi lesquelles les tresses collées ou tresses africaines, il en existe une multitudes de variétés parmi les différents peuples africains : Akan, Wolofs, Fangs, Peuls, Mandingues, Masaï, Oromo, Bantous, Yoruba, Haoussas, Bamilékés etc. Chaque coiffure, parfois très compliquée à réaliser, a une signification précise, suivant l’âge, la condition sociale ou les différents événements de la vie, comme par exemple un mariage ou un enterrement. Les tresses collées sont très pratiquées aujourd’hui non seulement par les populations d’origine africaine, mais aussi par les autres communautés. C’est en partie le courant culturel d’origine afro-américain, hip-hop qui a popularisé cette coiffure dans le monde.

Dans le monde occidental, en Europe et aux États-Unis, des cas de discrimination à l’embauche ont été observés[réf. nécessaire], envers les hommes noirs portant des tresses. Aux États-Unis, les mouvements de défense des Afro-américains, tels que les Black Panther Party, n’ont pas hésité à évoquer une discrimination raciale, estimant que renier cette coiffure africaine, revenait à renier le peuple noir. Il est vrai que, de nos jours, cette coiffure a tendance à être associée à la culture de violence véhiculée par le mouvement hip hop (gansta rap) dont les représentants portent souvent ce type de coiffure.

Ah ben si, preuve à l’appui (bon, oui, ok c’est Wikipédia, mais comme tu as des journalistes, tu peux leur demander de faire un travail de recherche, c’est la base de leur métier après tout), je peux dire que ton article est raciste et qu’il encourage à véhiculer des clichés. Je peux même dire qu’il est discriminatoire. Pas beau du tout dis-donc….

Ah et aussi voici quelques  « photos » de tresses pour illustrer mon article. Et au fait, je tenais juste à te dire aussi, Puretrend, que cette « tendance »  n’en est pas une (affirmer que les tresses c’est une tendance, c’est affirmer que les brushings et les colorations en sont… Tu suis un peu ou pas ?)

braids_naturalhair

ciara-hairstyle

alicia_keys_tresses_couchee286

Ray J And Brandy Celebrate His 30th Birthday At Pure Nightclub

Solange-Knowles

beauty-look-day-eva-marcille-0_347x520_78

Cuba People Beyonce

 

Et forcément, pour clore l’article, je suis obligée de faire un focus capillaire Jada Pinkett Smith (ce serait vraiment dommage qu’elle se coiffe comme tout le monde, vu que ce n’est pas tout le monde, et j’ajouterai même « sérieusement, elle peut faire ce qu’elle veut avec ses cheveux »)

article-2507666-196BC5A800000578-91_634x972

jada-pinkett-smith-new-haircut-2012

jada_pinkett_smith_968033324_north_607x

"Free Angela & All Political Prisoners" Premiere - Arrivals - 2012 Toronto International Film Festival

Pinkett Smith, Jada

Day+Earth+Stood+Still+New+York+Premiere+p0_qvfIYUfil

 

(au fait, tu n’as plus 3444 abonnés sur Twitter, mais 3443 )

Et pour ton article, tu ne m’en voudras pas hein, mais , j’ai tellement la flemme de  mettre le lien à mes lectrices qui n’aiment pas vraiment qu’on les traite de poulpes… (par contre je met un lien vers une image de poulpe, pour que tu te rendes bien compte du truc)

signature vivi lachipie ivy-mag

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !