Je me pose la question depuis cette campagne de publicité lancée par la marque de culottes ARIE et sa campagne REAL : Sommes-nous vraiment prêtes à voire des femmes non photoshopées en couverture de pub ?

Le principe de la campagne de la marque de lingerie AERIE : ne plus faire appel à des top models pour leurs campagnes de publicité, mais plutôt des femmes de tous les jours, comme vous et moi, et surtout, la marque refuse dorénavant d’utiliser photoshop. Des femmes ont été castées pour poser avec les dernières créations de la marque, pour des pubs, sans retouches.

L’idée est biensûre intéressante ! On se plaint TOUS LES JOURS d’une campagne, d’une photo de star, d’un shooting trop photoshopés, éloignés de  la réalité. Des retouches tellement excessives que l’on a peur des dommages qu’elles peuvent causer aux plus fragiles d’entres-nous.  On se plaint aussi de ses mannequins, chanteuses, actrices,  personnalités bien trop minces à notre goût qui au final permettent aux médias de définir des « canons » de beauté inatteignables.

La première réaction est de dire : chouette ! Une femme « normale » c’est bien pour l’égo, pour l’image de la marque, pour le buzz (soyons honnêtes deux secondes), pour les ventes, pour l’image des femmes.

Mais quand je vois les photos de la campagne, les « égéries » castées, je me demande si hypocrisie il n’y a pas et si nous sommes vraiment prêtes à voir de la cellulite, des vergetures et des bourrelets en 4×3 ?

desafio-criativo-aerie-real-you-new-2014_5_600300

screen shot 2014-01-17 at 4.40.48 pm

o-AERIE-3-570

aerie-real-unretouched21

aerie_real

Les filles de la campagne, ne font pas une taille 34 ou 32, elles se rapprochent un tout petit peu plus de nous. N’empêche, elles sont super jolies ! Elles sont minces, toniques et ont une très belle peau. Pour être honnête, je m’attendais  à des filles jolies, minces et rondes, mais avec plus de « défauts » apparents. Déçue ? Oui, un peu. En même temps, en y réfléchissant un peu, c’est  logique comme choix.

Le rôle de la pub, c’est de faire rêver, de donner envie de passer à l’acte d’achat, d’augmenter une notoriété, de changer une image, de l’améliorer, de faire passer un message.

Le message de la campagne est claire. On en parle beaucoup ces derniers jours, donc niveau notoriété, ou buzz, on rempli aussi le contrat. Après, il faut nous faire rêver pour passer à l’acte d’achat. Et là, aussi, je pense que la mission est rempli. Choisir le hastag #REALYOU sur les réseaux sociaux, proposés aux internautes de poster des photos d’eux qui représentent ce qu’ils sont vraiment, scander à répétition le message de la campagne et diffuser très largement les photos du shooting. C’est positif. Et pour nous donner envie, il faut que les images soient belles…. Et c’est là que l’on rentre dans un cercle que je trouve un peu vicieux. Une femme normale, notre voisine de pallier, nous font-elles rêver ? A t’on envie de voir sur toutes les pubs le phénomène de « no photoshop » poussé à l’extrême ? Est-ce que j’ai envie de savoir que l’actrice que j’adore a de la cellulite ? Si oui, est-ce que je veux vraiment la voir lorsqu’elle posera pour son prochain shooting en maillot de bain ? Pas sûre.

Dans les magazines que j’achète j’ai parfois envie de voir de belles photos, de jolies proportions. Des femmes rondes, grosses, minces ou maigres mais jolies. Je n’ai rien contre les poils, la cellulite et les vergetures, mais trop en voir ce n’est pas non plus ce que je veux. La réalité en fait, je ne veux pas la voir partout, il y a des jours, des moments et des supports, où je veux juste voir du beau.

C’est sûre que si les marques se rendent compte de ça, le choix est difficile à faire entre le REAL et le DREAM.

Et vous, vous êtes prêtes à voir du non photoshop tout le temps ? (pour ma part, non)

signature vivi lachipie ivy-mag

Rendez-vous sur Hellocoton !