Les défilés ont souvent lieu avec des mannequins uniformes : Très grandes, très fines.

Les standards de la mode, vont rarement au-delà du 36. On oscille entre du 34, du 36 et parfois, parfois, du 38. De manière exceptionnelle, des filles rondes, ou grosses ont le droit de fouler le podium (je ne parle par des marques focus Plus Size).

Les stylistes nous disent que les vêtements tombent mieux sur des femmes très très fines. Moi je dis, que  parfois oui, mais que la plupart du temps, c’est non. Il manque un peu de diversité dans le secteur de la mode.

Je ne suis pas d’accord avec l’adage qui dit qu’une « vraie » femme ne fait pas de 34 ou de 36. Pour moi une vraie femme, c’est une femme quoi. Après, l’idéal serait que l’on soit toutes représentées, que l’on se reconnaissent au sein d’un maximum de visuels.

Concrètement, on aurait :

– des rousses, des blondes, des brunes (et pourquoi pas des cheveux roses ou bleus)

– des asiatiques, des noires, des caucasiennes, des métissées, des magrhébines

– des jeunes et des moins jeunes

– des maigres, des minces, des rondes, des grosses

Je suis bien consciente que l’on ne pourrait pas avoir cela dans tous les défilés. Le luxe, par exemple, a ses propres codes et par définition, je pense qu’il doit garder une part d’inaccessibilité.

Mais parfois, de plus en plus souvent, j’aimerai bien voir un peu plus de « tout le monde ».

Avec Dove, au Palais Brongniart, la semaine dernière, lors du défilé des 50 égéries,  dans le cadre de l’opération « Toutes belles avec Dove », on a eu un peu de tout ça. Et elles étaient toutes vraiment belles. Avec une énergie non feinte.

50 femmes qui ont dansé sur scène, fait la roue (oui, oui), chanté, qui se sont amusées, qui avaient confiance en elles, tout en défilant.

J’ai vu des hanches, des bidons, des femmes athlétiques, des cuisses généreuses, des joues, des cheveux frisés, et des cheveux crépus.

Je me suis régalée ! J’ai adoré assister au backstage, parler aux coiffeurs et aux maquilleurs.

Le défilé fut animé par la voix douce d’Inna Modja. Elle aussi, elle en a à revendre de l’énergie.

J’ai aimé ce moment. Un peu d’exception avec des femmes de tous les jours, qui se sentent bien.

Pour le coup, Dove a bien su cerner ce que l’on avait envie de voir. Des femmes, de tous types, qui font rêver (personnellement, je ne pense pas qu’un seul style de femme fasse rêver… Et vous ?)

Et la confiance en soi dans tout ça ? En regardant ses photos, vous pouvez voir qu’elle est bien présente et valorisée ! ♥

Pour finir : je tire mon chapeau à ces 50 égéries, qui se sont entraînés comme des dingues, pour  nous offrir un spectacle digne de vraies professionnelles !

 

signature vivi lachipie ivy-mag

Rendez-vous sur Hellocoton !