« Non mais en fait, il a juste la peau sèche, c’est de famille ». J’ai cru ça quelques mois, voir plusieurs mois pour mon premier fils.

Jusqu’à qu’il se gratte à sang, qu’il développe des plaques et que je me dise que c’est plus qu’une peau sèche avec de l’eczéma.

J’ai surfé sur internet, j’ai parlé à un expert Mustela et là verdict : « Et si votre fils avait la peau atopique ? ». On a donc commencé à appliquer une crème adaptée*, utiliser un nettoyant adapté et c’est vrai, cela a été mieux. Les plaques ont un peu disparu, il se grattait moins, son éczéma allait mieux.

getty_image_kidstock

Mais… Mais cela n’a pas suffit…. Et on a cherché à savoir pourquoi et là, la dermatologue nous a aidé à bien faire les choses : « Ben en fait, votre fils à  l’impression d’être tout le temps dans un champs d’ortie…. Histoire de vous donner une idée de ce qu’il ressent ». Voilà ! Là, vous vous dites que vous êtes les parents les plus nuls de la terre. Sauf qu’à moins que vos enfants se plaignent, difficiles de deviner (le nôtre ne se plaint JAMAIS. Pour vous donner une idée, avec une otite carabinée et 40 de fièvre, il vous dit que tout va bien…). Donc, oui, il avait la peau atopique, oui, la gamme Stelatopia de Mustela est adaptée mais… mais, à son stade ce n’est pas suffisant.

Notre eau est ultra-calcaire ! Du coup, il faut espacer les bains car l’eau calcaire aggrave le problème. C’est à dire, sortir de ce principe antillais qu’il faut se laver à la douche deux fois par jour. Je vous recommande donc une toilette au gant ou au bidet (j’avais un bidet chez mes parents et dans mon 1er appartement, mais pas dans celui-là… je le regrette…), mais pas de lingettes surtout, car pareil, ce n’est pas adapté à la peau sensible de ces amours. (et puis c’est mauvais pour l’environnement).

De plus, parfois une crème à base de cortisone (donnée sur ordonnance) sera peut-être nécessaire pour les grosses crises, à appliquer localement. Si vous n’aimez pas Mustela (perso, j’adore mais, je vous laisse une autre option), il y a aussi la gamme Exomega d’Aderma.

Les 2 gammes proposent des huiles lavantes, beaucoup plus douces pour la toilette de bébé, de vos enfants.

Sinon, à quoi, concrètement, reconnaît-on une peau atopique ? En quoi est-elle différente d’une peau sèche ?

Une peau sèche et qui se desquame n’est pas une peau atopique. Une peau atopique va accumuler, peau sèche, qui se desquame, des démangeaisons persistantes, des rougeurs, des plaques, et il y aura des « poussées » (des périodes de crise très dures à supporter). Mon fils a souvent des poussées le soir, ce qui l’empêche littéralement de dormir. Aujourd’hui, avec les traitements (la crème à la cortisone et les différentes gammes de soin); ça va mieux, mais ce ne sont pas les seules mesures prises :

Surveillez votre lessive. Prenez-en une qui soit douce et la moins allergène possible.

– Assurez-vous qu’il boive beaucoup d’eau (pour ne pas déshydrater la peau)

Privilégiez le coton à la laine (beaucoup plus doux pour la peau et ne provoquant pas de grattage)

N’utilisez plus de savon, ni de parfum

– Evitez de surchauffer les pièces

Privilégiez la douche au bain et lorsqu’il sort du bain, tamponnez la peau avec une serviette, n’essuyez pas

– Vérifiez si certains aliments provoquent des poussées (possible s’il y des antécédents d’allergie dans la famille)

– Soyez hyper constant dans les soins.

Et voilà :)

Rendez-vous sur Hellocoton !