Oui, enfin, un point de vue intelligent et drôle sur l’esclavage. Enfin, une façon drôle et intéressante de traiter le sujet. Peut-être que cela va ouvrir les yeux de certains. En tout cas, ce qui est sûre c’est que l’on passera un bon moment au cinéma !

Synopsis from AlloCiné :

Demi-frères, Joël et Régis n’ont en commun que leur père qu’ils connaissent à peine.
Joël est au chômage et pas vraiment dégourdi. La France, « pays raciste » selon lui, est la cause de tous ses échecs et être noir est l’excuse permanente qu’il a trouvée pour ne pas chercher du travail ou encore payer son ticket de bus.
Régis est de son côté totalement intégré. Tant et si bien, qu’il renie totalement sa moitié noire et ne supporte pas qu’on fasse référence à ses origines. Délinquance et immigration vont de pair si l’on en croit ses paroles.
Réclamés au chevet de leur père mourant aux Antilles, ils reçoivent pour tout héritage l’acte d’affranchissement qui a rendu la liberté à leurs ancêtres esclaves, document qui se transmet de génération en génération.
Faisant peu de cas de la richesse symbolique de ce document, ils le déchirent.
Décidée à les punir pour le geste qu’ils viennent de faire, une mystérieuse vieille tante qui les observait depuis leur arrivée aux Antilles décide de leur faire remonter le temps, en pleine période esclavagiste ! Parachutés en 1780, ils seront vendus au marché comme esclaves. Les deux frères vont alors devoir s’unir, non seulement pour s’évader de la plantation mais aussi pour trouver le moyen de rentrer chez eux, au XXIe siècle.

Case Départ - The Movie !

Réalisé par Thomas Ngijol, Fabrice Eboué, et Lionel Steketee,  cette comédie d’1h34 est mon coup de coeur de la semaine ! Pas seulement, parce que je suis noire (regardons plus loin que le bout de son nez), mais juste parce qu’ils ont eu le mérite d’avoir une autre vision de l’histoire, une vision non larmoyante et pleine de haine « premier degré ».

Souhaitons plein d’entrées au box office pour Case Départ (et plein de réflexions intelligentes des spectateurs effectifs et potentiels)

ViVi LaChipie (j’ai bien envie d’écrire, « Mais qu’est-ce qui y a doudou dis don »… mais bon, ce serait moyen hein ?)

Rendez-vous sur Hellocoton !