Avant toute chose : il y a une autre date ce soir, donc allez-y, réserver vos places, faites le plein de vitamines et profitez de ce concert assez exceptionnel.

Donc hier soir, j’ai filé, en charmante compagnie, voir Ayo en concert au Trianon.

J’étais très contente d’y être invitée car je suis tombée en amour de son dernier album. Je m’attendais à une très belle prestation, mais quelque chose d’assez lisse et plutôt tranquille.

Je n’ai vu qu’un bout de sa première partie (un groupe pas trop mal du tout !), puis à 20h15, on entend Ayo, mais on ne la voit pas…… On regarde la scène…. Pas d’Ayo…. Normale, elle était dans la fosse, juste à côté de nous chantant les premières notes de « How many people ». Premier coup de frisson !

En plus d’une voix très proche de l’album (pas comme certains….), Ayo, elle est belle, elle est grande, elle est bien foutue, elle a un afro de dingue (on hésite à ce moment là entre « jte kiffe » et « je suis trop jalouse »).

Bref, le concert commence et nous voilà partit pour près de 3 h (à 15 minutes près) de pure : délire, plaisir, jouissance, danse, fun et surprises !

Ayo elle danse, elle chante avec ses tripes. Elle remixe ses tubes avec du reggae, de la soul, un peu de musique aux sonorités africaines, elle a des musiciens exceptionnels (d’ailleurs Ayo, si tu passes par là, je veux bien le numéro du bassiste et du batteur…. Je suis in love de ces 2 hommes, petits génies de la musique).

Ayo a du rester 20 minutes dans la fosse à danser avec nous, à mettre le feu. On aurait juste dit une méga soirée où on pouvait s’éclater entre copines (sans se faire embêter) et juste profiter du bon son qui nous chatouillait les oreilles.

Sans compter qu’elle nous a fait quelques reprises de Michael Jackson, plus une d’Henri Salvador (une chanson douce). Honnêtement, you rock Lady ! Tu as le feu en toi ! Tu es vivante et ton concert, c’est un des best de my life !  (qui l’aurait cru… ?)

A noter : quand je suis avec Sister K, qui m’a accompagné ce soir là, on attire toujours LE mec un peu bizarre de la soirée… Enfin, ELLE, attire toujours des mecs un peu bizarre et très focus sur ses seins et ses fesses (ben oui, une petite plante des îles plutôt mignonne et cambrée, ça se remarque très très vite. Surtout quand cette dernière est en robe près du corps et se déhanche sur des rythmes reggaes endiablés (sexy lady)). Donc, là, nous avons eu le mec (qui a du oublierqu’il était venu avec sa copine) qui a passé toute sa soirée à la mater en douce (pas discret du tout), a danser à la eightie’s style, a sortir ses maracasses (véridique) et à bien nous faire marrer. Merci Monsieur, d’avoir ajouter ton exotisme à ce concert plus qu’exceptionnel.

ViVi LaChipie (Ayo, un grand, grand, grand Merci !)

Rendez-vous sur Hellocoton !