La chanson porte le nom de : « Un jour ou l’autre »

L’auteur, lui, se nomme : Jali

L’album : Española

Entendue pour la première fois de ma vie hier soir.  J’ai attrapé, à la volée, par hasard, un bout de la chanson, un bout du clip, un bout du rythme.

A la fin du clip,j’ai pris mon ordi de blogueuse (un mac, quoi) pour voir qui c’était ce « Jali ». Depuis quand il existe, il écrit (si bien), combien de chansons il a fait. Puis, j’ai filé sur sa page Facebook, sur Youtube, et j’ai remis le clip.

Et puis ça a fait, comme dans le clip « Boom, Boom, Boom ». Juste pour la simplicité, l’humour des paroles, la légèreté qui fait du bien en ces temps moroses et déprimant.

J’étais bien hier soir après l’avoir écouté.. J’ai esquissé un bout de danse en short au milieu du salon. J’ai pris Sangoku, et l’Homme (les pauvres), et puis on a dansé à 3 là, tranquilou.

Alors, mettez votre casque, faites-vous un mojito, mettez un short et laissez-vous dandiner tranquillement (comment ça, il est 11 heures du matin…)

Mais au fait, c’est qui Jali… Selon sa page Facebook, c’est un peu : celui que l’on croit avoir toujours connu, mais il n’a que vingt-deux ans.
Jali est un auteur folk qui braque les yeux sur le temps présent, un auteur de chanson française qui enchante les sentiments intimes, qui sait ensorceler les mots et les faire décoller du quotidien. Il est rwandais, élevé en Belgique et soucieux de l’état du monde. Dans sa voix et dans ses compositions, on entend les allers-retours entre deux continents, les racines plantées au loin, le respect et la tendresse pour la différence et la vérité de chacun.
Il écrit, compose et interprète des chansons qui tiennent au cœur et à la mémoire, des chansons taillées pour durer, pour nous accompagner longtemps, pour s’installer dans nos vies. (Ah, c’est donc pour ça que j’étais dans cet état là…)

 

*** English Version ***

The song is called: « Un jour ou l’autre »

The author, himself, is called: Jali

Album: Española

Heard for the first time in my life last night. I caught on the fly, by chance, a piece of the song, of the clip, a bit of rhythm.

At the end of the clip, I took my blogger computer  (a mac, you know what I mean ^_^) to see who was that « Jali ». Since when is it written (so well), how many songs he did. Then I spun on his Facebook page on Youtube, and I played the clip.

And then it was like in the video : « Boom, Boom, Boom ». Just for the simplicity, the words, the lightness so good these depressing time.

I was fin last night after listening the song .. So I took Sangoku and the Man (the poor), in the living room, and then we danced, together.

So, put on your helmet, get a mojito, put a short and let you waddle slowly (oww, it is 11 o’clock in the morning, so you can not dring Mojito… Are you sûre ? …)

But the fact is that Jali … According to his Facebook page, it’s a bit like someone you have always known, but he is only twenty-two years.
Jali is a folk writer who turns the eyes to the present time, a French songwriter who delights intimate feelings, who knows spell words and take off daily. He is from Rwanda, raised in Belgium and concerned about the state of the world. In his voice and in his composition, we can see roundtrips between two continents, roots planted in the distance, respect and love for the truth and the difference of each.
He writes, composes and sings songs that reflect the heart and memory, . (Ah, so this is why I was in this state yesterday …)

*** End of the English Version ***

ViVi LaChipie (non.. hier soir, je ne me suis pas fait de mojito…)

Rendez-vous sur Hellocoton !