affiche slumdog millionaire.jpgOui, je sais, le film réalisé par Danny Boyle est sortit le 14 janvier 2009 et on est au mois d’août.

N’empêche que ça me disait pas grand chose d’aller le voir et ce malgré toutes les bonnes critiques.

Pour être honnête avec vous, pour moi c’était juste l’histoire d’un mec qui devient millionnaire en jouant à « Qui veut gagner des millions », version indy.

Pour être, encore plus honnête, plus on me dit : « Ce film est top, il faut a-bso-lu-ment que tu ailles le voir », et moins j’ai envie d’y aller.

J’ai donc vu « Les fabuleuses aventures d’un indien malchanceux qui devient millionnaire », in my bed mercredi dernier avec Amooooûr à mes côtés.

Vous ai-je aussi dit que je n’était absolument pas fan du cinéma Bollywood, ça n’a pas joué en la faveur de Slumdog avant de le voir.

slumdog photo.jpg

Mais, ayant eu le DVD, je me suis dit : « Allez, la frénésie autour du film est un peu retombée, rien de mieux pour rester objective », alors j’ai mis lecture en mangeant un bout de gâteau choco-coco maison (tiède, hein, le bout de gâteau).

Je vous remet le synopsis au cas où :

Jamal Malik, 18 ans, orphelin vivant dans les taudis de Mumbai, est sur le point de remporter la somme colossale de 20 millions de roupies lors de la version indienne de l’émission Qui veut gagner des millions ? Il n’est plus qu’à une question de la victoire lorsque la police l’arrête sur un soupçon de tricherie.
Sommé de justifier ses bonnes réponses, Jamal explique d’où lui viennent ses connaissances et raconte sa vie dans la rue, ses histoires de famille et même celle de cette fille dont il est tombé amoureux et qu’il a perdue.
Mais comment ce jeune homme est-il parvenu en finale d’une émission de télévision ? La réponse ne fait pas partie du jeu, mais elle est passionnante.

slumdog photo 2.jpg

Dois-je vous dire que Danny Boyle a réalisé avant ça : Millions, Sunshine et 28 jours plus tard (tout ça pénalise encore plus le pauvre Slumdog)

Bref, je met lecture….. Au bout d’une minute, je cherche sur la boîte combien de temps dure Slumdog… 2h, la vache ça va être long.

Je reregarde le compteur au bout d’un certain temps, ok ça fait 1h45 que je regarde le film.

slumdog photo 3.jpg

Vous avez compris, hein ? Si le temps passe vite, c’est que c’est bien. Triste, mais ça finit bien, un Roméo et Juliette sans la fin tragique. Un joli conte.

Voilà, je n’ai rien de plus à dire que : courrez le voir (il est encore dans 14 salles de ciné 4 salles Paris-RP, 10 salles en Province), l’acheter en DVD.

Je vais essayer de me faire quelques films Bollywood (rien à voir avec Slumdog à mon avis), vous me conseillez quoi ?

Au fait, Slumdog ça désigne une personne qui vient des bidonvilles :p

ViVi LaChipie (aimerait bien aller en Inde, un jour…)

Rendez-vous sur Hellocoton !