Bruno,

L’heure est grave… Par cette missive,  je t’adresse un message d’espoir, une de mes envies du moment, une requête nécessaire à mon univers musical.

Tu vois, je suis une fan des premières heures. J’ai aimé ta participation au sein du Ministère, j’ai surkiffé ton album « Première Consultation ».

Sorti en 1996, l’année de mes 16 ans, je chantais par coeur ton titre « Viens voir le docteur ». Avec mon innocence, j’ai cherché quelques mots et expressions dans le dictionnaire. Limite pour une ado tout ça, mais ce n’est pas grave. (ça me faisait bien marrer)

Ma maman, sûrement non consciente des paroles, ou peut-être que si, a accepté de m’acheter ta cassette. A l’époque, j’avais un walkman Sony auto-reverse et une mini-chaîne mais pas de CD.

Alors j’ai chanté et rebissé sans cesse les titres, « Est-ce que ça le fait », « Vanessa », « Les filles du Moove », « Classez moi dans la Varièt »… Dans ma chambre avec Mibelle (ma copine de l’époque), on décortiquait les paroles et on rigolait comme des dindes.

Puis, il y a un mois et demi, deux mois, j’ai réécouté ton album sur Deezer. J’étais en train de bosser, et je cherchais des sons sympas non écoutés depuis longtemps. Cela faisait des années, que je n’avais pas réécouté ton album.  Et je me suis retrouvée à tout chanter, par coeur, je n’ai rien oublié.

J’ai même appris à Sangoku « 7 mois », ce petit passage que tu reconnaîtras :

– Laisses moi passer, chuis chiré, chui foncedé,

– Laisses moi passer, c’est à moi de donner

– Je suis le doc Gynéco, le mec en Guevo….

D’ailleurs, l’Homme n’était pas très content (Tu crois vraiment que c’est les premiers trucs qu’il doit apprendre ???), mais moi je dis, que c’est de la culture.Tu vois, un peu comment ça me retourne la tête ton ancien album ?

Du coup, je te remanderai, d’en refaire un autre… De la même trempe si possible. Tu peux revenir, on t’attend. Pour ceux qui t’en veulent, tu diras que tu t’es trompé en politique, que tu t’excuses (mais faudra pas y retourner hein !), que tu n’es pas fait pour ça, ni pour la téléréalité.

Allez Bruno… Je suis sûre que tu as encore la gnak, pour nous créer un petit trésor…

Dans l’attente de ton retour.

Amicalement,

ViVi LaChipie (ne dis rien à tes copines, je ne dirai rien à tes parents… là là laaaaaa)

Rendez-vous sur Hellocoton !