Oublié le temps des malentendus

Et le temps perdu

A savoir comment

Oublier ces heures

 

C’est dans un clip minimaliste en noir et blanc, à l’aide de sa guitare et de sa voix reconnaissable parmi 1000 que Wyclef Jean nous chante son désespoir amoureux. Où je l’entends dire qu’il couvrira son corps d’or et de lumière, et fera un domaine où l’amour sera roi, l’amour sera loi. En français, l’haïtien, chanteur, rappeur, guitariste, producteur et acteur nous livre une réinterprétation du titre mythique de Jacques Brel « Ne me quitte pas ».

Le chanteur a confié à Konbini : « Ma mère l’écoutait tout le temps et me disait que c’était la plus grande chanson d’amour jamais écrite en français. Cette version est d’abord un hommage à ma mère, ensuite au grand Jacques Brel et enfin à l’Amour. « 

 

Il y ajoute sa fameuse guitare qui donne à la chanson de Brel un faux-air des Fugees. Je suis nostalgique, que voulez-vous. Pour clore le titre, on a le droit à un instant « rap » qui permet à Wyclef Jean de signer cet air, de se l’approprier, de le moderniser. Mais est-ce que l’on modernise le désespoir de l’amour… Laisse moi devenir l’ombre de ta main, l’ombre de ton chien.

Un titre issu du futur album “J’ouvert”.
Que j’attends, très impatiemment… Forcément

Cet article parle de
Photo ofWyclef Jean
Nom
Wyclef Jean
Son job
Chanteur
Rendez-vous sur Hellocoton !