Elizabeth Tchoungui, chroniqueuse et présentatrice des Maternelles, s’est exprimée sur le phénomène Twitter. Twitter, ses followés, ses followers, ses tweets, ses stars et son contenu.

Twitter, média social permettant d’échanger mêle habilement humour, tweet d’humeur, appel à l’aide, marketing, communication, news en général et mauvais goût.

Twitter, a été un outil formidable pour relayer les news du Japon et les appels au don. Twitter a été un outil formidable cette semaine pour relayer l’affaire de  Louis Van Proosdij Duport. Mais peut-être que Madame Tchoungui est passée à côté.

Elizabeth Tchoungui © Hannah

Ce petit oiseau est très utile quand j’ai besoin d’une info pro, de chercher un graphiste en urgence ou de contacter une marque, une agence de com’. Il est aussi source de clash, d’humiliation, de troll (ben oui, internet, un écran, anonymat, tout ça, tout ça… internet quoi !)

Le pioupiou bleu est juste over the top, pour dire à mes cop’s « J’arriiiiiiiiive, je suis à deux stations » – Plus rapide qu’un texto et tellement plus fun.

Lors de ma grossesse et de mes insomnies, j’ai pu discuter avec les insomniaques debout à quatre heures du matin. Echanger sur la grossesse, l’accouchement, les coups de mou et de joie.

Et puis, c’est grâce à ça que j’ai connu les dernières frasques de Charlie Sheen, que j’ai connu les meilleurs moments de langue de p*tasses, que je me suis éclatée, que je m’amuse à lire les tweets de Kimora Lee Simmons.

Bref, Twitter, m’a rendu addict, mais je ne laisserai pas dire à une chroniqueuse (aussi connue soit-elle) que twitter « n’est que littérature de concierge, le style en moins : en 140 signes maximum, difficile de faire des miracles. En avant pour de très classieux WTF (What the Fuck) ou PTDR (Pété de rire) : le français résiste sur Twitter ! »

Pour lire la prose, vous pouvez vous rendre ici :

http://www.aufeminin.com/dossiers/billet-humeur-elizabeth-tchoungui-phenomene-twitter-d20822.html

ViVi LaChipie (si vous le souhaitez Elizabeth, je peux vous former sur Twitter)

PS : je continuerai quand même de regarder les Maternelles… De temps en temps… enfin je pense.

Rendez-vous sur Hellocoton !