Oui, j’avais comme une envie irrépressible d’affirmer par écrit ce sentiment, cette volonté, ce droit.

Parce qu’il m’est arrivé une petite aventure qui m’a tout de même un peu blessé dans les propos. Une aventure qui me prouve qu’il y a encore du travail dans l’acceptation du métissage, dans la tolérance, et la lutte contre les clichés.

Je vous explique : Par un beau jour d’hiver glacial, habillée en LA Gear grise / bleue électrique et en boyfriend jean, je sors du métro Saint-Augustin.

Il est presque 19h, je suis vannée et j’ai hâte de rentrer me doucher, manger et mater « Un gars, une fille », sur M6, quand tout d’un coup j’entends « Charmante », bref, je continue, je ne pense pas que l’on s’adresse à moi, et honnêtement, je n’ai pas le temps, (faudrait pas que je rate le 6 minutes).

A nouveau, j’entends « Charmante », suivi d’un « Je peux vous aider ? ». Cela me conforte dans l’idée que l’on ne s’adresse pas à moi, vu que je n’ai que mon sac à main, je ne vois pas donc en quoi, on peut m’aider.

J’avais tort….

– Bonjour, je peux vous aider ?

Un grand black, pas supra désagréable physiquement, mais maigre, mauvais genre avec une odeur de shit à faire tomber toute une rame de métro.

– Euh… non, ça va aller. Merci

Ben, oui, je suis polie et bien élevée, que voulez-vous.

– Sérieusement, ça ne me dérange pas de vous aider.

Oh le lourd, est-ce que c’est un voleur ? A ce moment, là, je me dis, qu’il va vite comprendre et me foutre la paix, même si je sens que « Colle Hu » peut être son prénom. Je note aussi qu’il est avec un pote derrière lui, qui a un sourire bien narquois. Super, la drague à deux, c’est tout ce que j’aime.

– Non, mais VRAIMENT, ça va aller.

– Bon, on peut faire connaissance si vous voulez.

– Non, merci, ce ne sera pas la peine.

Oh, là là, ce que mes parents m’ont bien élevé.

– Ben pourquoi ?

Quoi, outre ta dégaine, ton odeur, ta façon de m’aborder et ta gueule ?

– Je suis mariée, désolée.

Ma bonne éducation me perdra.

– ça  fait rien, c’est pas dérangeant……. (sourire vicelard)

– Euh…. Ben…. ça ne m’intéresse pas. Je dois vraiment y aller.

Oui, j’adore ce couloir qui part de Saint Augustin et qui va jusqu’à Saint Lazare. Il est long, mais il est long. Bref, tout d’un coup son pote sort :

– Nan, mais c’est bon, laisse tomber, la sista elle doit préférer les blonds.

Quoiiiiiiiiiii ?????? Son pote, le dragueur relou, répond :

– Grave, il a les yeux bleus, c’est ça ? C’est un petit richard ? On n’est pas assez bien pour toi, hein ?

– Vous êtes ridicules (et j’accélère le pas)

– Ouais, elle est fière, j’en suis sûre que c’est un mec aux yeux verts, blancs et blonds. Tu dois grave kiffer.

– Vous êtes vraiment naze…. et si vous saviez….

– Nan mais c’est bon…. Tu crois quoi, que t’es au-dessus des autres….

Un dernier regard de pitié envers ces 2 énergumènes, et  je suis vite partit.

Tout ça pour dire que l’idée qu’ils aient pu penser que je rejette leur avance parce qu’ils étaient noirs ET parce que pour eux j’avais la tête d’une fille qui sort qu’avec un certain type de mec, m’a quelque part blessé.

Je sais, c’est ridicule et je ne devrais même pas relever, mais tout de même, j’ai :

– le droit de sortir avec qui je veux / peu importe la couleur et l’origine

– le droit de choisir et de ne pas porter attention à ce type de personne

baby-is-born

Et je ne pense pas que l’on ai un profil à sortir plutôt avec un blanc, un noir, un jaune ou un vert….. De plus, ils auraient eu le même accueil de la part de n’importe quelle fille censée. On accepte pas de faire connaissance avec un mec qui vous aborde de la sorte.

Alors, oui pour les garçons sincères qui abordent les filles dans la rue, ça doit être un peu difficile de passer derrière des mecs comme ça, mais j’en suis sûre qu’en si prenant correctement, ils peuvent y arriver (les mecs bien, hein)  ;)

Bref, je trouve cela triste, à notre époque, d’avoir de telles idées reçues, d’être intolérant et de se permettre de juger sans connaître les gens. Oui, vous allez me dire que ces deux personnes n’avaient pas l’air d’avoir beaucoup de neurones et d’intelligence, mais je me dis que si nous agissions tous comme ça, nous courrions à la catastrophe, nous ne nous mélangerions pas, Heidi Klum et Seal ne seraient pas ensemble, Halle Berry et son beau mannequin aussi (soooo sad…).

Bref, je suis noire et je me suis mariée avec qui je voulais, sans faire attention à ses origines ou à sa couleur de peau.

ViVi LaChipie (la drague à 2 balles c’est chiant)

Rendez-vous sur Hellocoton !