Rappelez-vous il y a quelques semaines, j’ai lancé mon défi « 100% Vegan Week« .

Une semaine qui consistait à adopter un régime 100% Vegan : ni viande, ni poisson, ni oeuf, ni laitage. Vive les féculents, les légumes, les céréales et les fruits.

20130408-153224.jpg

En plein scandale alimentaire, après moult déception chez certains de nos commerçants, et une envie de plus de simplicité, je me suis dit, pourquoi pas faisons le test ! Et puis, à notre arrivée au Canada, on a eu accès à tellement de fruits et légumes de saison, que cela nous a donné envie d’adopter un régime alimentaire plus sain.

Pour être sûre de tenir le coup, j’ai lancé un défi où nous étions un peu plus de 10 à participer. Plus facile à faire à plusieurs et puis, plus on est de fous, plus on rit.

Pour être honnête, j’ai passé plusieurs mois de ma vie (et plusieurs fois) à bannir la viande de mon régime alimentaire. Tout simplement parce que cela ne me disait plus rien, sans aucune autre revendication derrière. Juste une question de goût.

Mais là, lors de cette semaine, ce qui fut le plus dure c’est l’absence de produits laitiers. Le poisson, la viande, les œufs, peu importe, mais le yaourt, le fromage et le lait, ça c’est autre chose.

Les choses agréables furent la diversité des légumes oubliés et ré-introduits dans les repas.
On a fait le plein de riz complet, de courgettes, d’artichauts, d’aubergines, de tomates, de betteraves, d’avocat, de choux sous toutes ses formes, de fruits et légumes d’ici et d’ailleurs.

En tarte, sous forme de soupe, poêlée, au four, frits, en salade, on redécouvre pas mal de choses, notamment le gout de certains aliments. On ose les associations inattendues et on use et abuse d’épice.

L’entraide entre Vegan est pas mal aussi, on m’a proposé beaucoup de sites et de recettes (à venir dans une prochaine note).

Franchement le bilan fut plus que positif. Je ne suis pas prête à devenir Végan, par contre, depuis ce défi, on consomme plus de légumes, on peut faire plusieurs repas sans viande et on consomme de façon plus responsable. Un point positif pour tout le monde, y compris notre petit garçon de deux ans. Plus de légumes au quotidien, c’est aussi pour lui.

Ce qui m’énerve par contre c’est le mot « Vegan » à toutes les sauces. C’est devenu tendance, on dit « Vegan », comme on utilise le mot « brunch » (j’adore bruncher hein, soit dit en passant).

Mais tout devient Vegan, et l’être, c’est devenu IN. Pour moi, être un vrai Vegan, c’est plus qu’un effet de mode. C’est un engagement, qui doit être raccord avec la façon dont vous vivez et consommez au quotidien (dans la limite de votre budget. Il ne faut pas se leurrer, bien manger, vérifier les provenances, et la qualité des produits peut augmenter le poste « Alimentation ») Dans le cas contraire, c’est à dire se proclamer Vegan et appliquer n’importe quelle marque sur sa peau, vénérer le cuir et manger des choses qui ne sont pas de saison, je trouve cela un tout petit peu hypocrite.

Selon Wikipédia, être Vegan c’est : un mode de vie fondé sur le refus de l’exploitation et de la cruauté envers les animaux. Au-delà de l’adoption d’un régime alimentaire végétalien, le véganisme condamne la consommation ou l’achat de tout produit issu d’animaux ou testé sur eux (cuir, fourrure, laine, soie, cire d’abeille, cosmétiques, loisirs, etc.). Par rapport au végétarisme et au végétalisme, qui désignent stricto sensu des régimes alimentaires, le véganisme vise plus largement un mode de vie rattaché à des choix moraux et politiques, comme ceux du mouvement des droits des animaux.On nomme communément végane la personne qui opte pour le véganisme.

Une définition que devrait relire certains restaurants….

De mon côté, j’avoue être encore trop fan de burger, croque Monsieur et poulet grillé pour franchir le pas. Par contre, je fais plus attention (quantité, provenance, et qualité). De toute façon, je passerai à mon avis par une phase végétarienne de plus ou moins longue durée avant de tenter de l’être. (la faute aux produits laitiers… L’absence de yaourt là, c’est fatal…)

PS : la semaine suivante, l’Homme a proposé une semaine sans féculents (riz, pâtes, céréales, pains, et leurs dérivés) / j’ai cru mourir…. (Trop dur)

signature vivi lachipie ivy-mag

<

Rendez-vous sur Hellocoton !