Je me souviendrais toujours de la phrase que m’a prononcé Réquia (que j’adore), à l’annonce de ma 3eme grossesse : « Tu verras, tu n’as que deux mains » (puis elle s’est marrée… On a les copines que l’on mérite hein).

Je ne voyais pas trop où elle voulait en venir, jusqu’à ces dernières semaines.

De même, je n’aimais pas le terme « famille nombreuse » que je trouvais péjoratif. Et puis là,quand on sort, mine de rien, on est 5. 3 enfants et 2 adultes.

– Un petit bout de 6 ans (j’ai failli écrire 5, tellement ça me choque de le voir grandir ainsi)

– Un de deux ans et demi

– Une puce de presque 8 semaines.

– 2 amoureux (guimauve inside)

On est 5 et je vous assure que c’est différent.

5 : C’est beau, plein d’amour, mais j’aimerai souvent avoir une troisième main. Je pourrai, continuer à câliner le grand (le taquiner) en lui ébourriffant les cheveux (tiens, mot qu’il a essayé de lire dans l’histoire de la semaine), tenir la main de numéro 2, et replacer correctement la lanière de mon sac par exemple.

5 : C’est marcher en ayant des yeux permanent sur les deux premiers. « Attention quand vous traversez » – « Ne courrez pas ! » – « Où est numéro 1 ????? » – Tout cela en remontant la lanière de son sac et en vérifiant que n.3 a toujours son bonnet et sa couverture (deux éléménts chez les bébés qui aiment bien disparaître)

5 : C’est rire intérieurement quand les gens vous voient arriver dans une toute petite boutique, un tout petit évènement. Sûrement le stress de voir numéro 1 et numéro 2 pleins d’énergie dans leur petit environnement.

5 : C’est bien, c’est nombreux, c’est chouette, c’est des câlins à tout va, des heures de sommeil parsemées, c’est de l’amour en barre, quelques cernes et des pancakes maison le dimanche matin.

Sinon, je n’ai que 2 mains, mais l’Homme est là (vive les sorties du samed matin avec numéro 1 et numéro 2 pour leurs phases : basket, vélo et courses)

Et puis, heureusement pour moi, n’en déplaise au monde, qui a exprimé via article publié le 15 novembre sa petite aversion pour la chose, il y a l’écharpe de portage. Ma petite écharpe bio dans laquelle je glisse ma numéro 3 toute la journée ou presque. Idéale pour continuer à câliner les 2 grands, me faire un thé, câliner les 3 (encore), taper un email, faire un gâteau, avec mes 2 mains.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi

  • 79
    Il me reste peu de temps avant d'accoucher, mais j'avais vraiment envie de partager avec vous mes derniers coups de coeur en terme de maquillage. Des nouveautés mais pas seulement en fait c'est ce qui me permet d'avoir bonne mine ! Ce qui me permet de faire croire que j'ai…
  • 79
    C'est le truc de ces dernières années : acheter ses lunettes sur internet. AVANTAGE 1 : ON NE BOUGE PLUS Il existe de plus en plus de services proposant d'acheter en ligne, sans bouger les fesses de son canapé. Vu qu'il semble que l'on soit la génération "moins je bouge,…
  • 64
    Un menu de Noël végétarien, mais quelle idée, j'entends certains me dire. Sauf que quand tu ne manges pas de saumon fumé, plus de porc, que tu n'es plus aussi fan des fruits de mer et que tu limites la volaille, il ne reste pas grand chose. Tu finis par…