« Bon petit végéta, ça fait un bail que tu as dépassé les 12 mois, il serait peut-être temps de t’envoler vers d’autres ères laitières, non ? »

J’ai essayé cet été avec des crises de larmes, je ne vous raconte pas. Même en le blindant (féculent, légumes, viandes, yaourts, et même petits gâteaux PLUS biberons de lait), il avait toujours de la place pour l’allaitement.

beyonce-blue-ivy

On a donc instauré un FAMEUX rituel ! On dîne, on le douche, IL se brosse les dents (oui, oui), on lit une histoire, on éteint la lumière et on attend…. On attend… On attend. Cette technique a semblé fonctionner au bout de 2 semaines environ. Cela peut sembler court mais ne pas céder 14 jours fût assez intense émotionnellement. Parce que l’enfant pleure, crie, se débat, tente de vous déshabiller peu importe le lieu où vous vous trouvez (PEU IMPORTE le lieu), vous jette de sacrés regards tantôt en mode « Plus jamais je te parle » tantôt en mode « Pitiéééééé ». Le plus dur est de ne pas céder, à l’énervement, à la fatigue, au geste facile qui lui permettrait d’avoir accès au précieux sésame (vous avez vu, je n’ai pas placé le mot seins une fois dans la note :p).

Mais avec le temps, il semble s’habituer et à demander d’autres « miam miam » (oui, alors les mots de cet enfant de 17 mois sont miammiam, peppa pig, ninja go, tati, tété (lol), le prénom de son petit cousin, papa, maman, zizi (best friend des mâles), et chhhhhhhh (pour dire chaud)) que celui proposé lors de l’allaitement.

C’était sans compter que ma soeur, elle allaite encore son fils (le fameux petit cousin dont il scande le nom partout) et qu’il le sait, il le voit ! C’est donc devenue « Tati tété » et la course pour lui prendre la moindre goutte de lait qu’elle laisserait traîner sur elle par inadvertance suivi d’un « hummmmmm » (genre c’est le truc le plus délicieux qu’il n’a jamais mis dans sa bouche en 17 mois). Genre, l’enfant qui te fiche bien la honte quoi. Généralement, il termine avec un regard dans ma direction genre « t’es la mère la moins sympa du monde alors que tati est géniale ». S’ensuit quelques heures où il continue de réclamer, mais ça, on ne peut pas vraiment lui en vouloir.

Tout ça pour vous dire que dès qu’il peut, il essaye de détourner mon attention en mode « Si je l’occupe en jetant un truc par terre, je peux peut-être essayer d’accéder à son sein en me contorsionnant ».

L’enfant n’est pas coopératif mais comprends, l’enfant est rusé mais a fait d’énormes progrès en un mois. Vivement que ma soeur arrête hein !

 

PS : pourquoi une photo de Beyonce et Blue Ivy ? Mais pourquoi pas hein ? :)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi

  • 56
    Être enceinte, c’est merveilleux (il paraît --- si on oublie les chouettes désagréments que nous n'énumérerons pas ici). On se sent épanouie, on resplendit de cette aura lumineuse de future mère et on attend sagement la venue du nouveau né, en se caressant le ventre, un sourire béat affiché en…
  • 54
    Focus sur les jolis calendriers de l'avent Playmobil ! Un pour les enfants d'un an / 1 an et demi et l'autre pour les 4-10 ans. Alors honnêtement, mes enfants ne vont jamais attendre le 25 décembre pour finir leurs calendriers. On n'est même pas le 24 novembre qu'il y…
  • 54
    Dans notre joli dossier #objectifjoliepeau avec ParaEthnik j'avais envie de parler des enfants ! Et plus particulièrement des 6-12 ans. On parle souvent des bébés, des tous petits mais des plus jeunes (juste avant l'adolescence) rarement. POURQUOI LE BIO POUR LES ENFANTS ENTRE 6-12 ANS ? Tout simplement parce qu'ils…