♥ billet avec de l’humour, des conseils pour la protection solaire et Mustela

– Sangok, tu es prêt ?

– Nan !

– Va chercher tes chaussures !

– Naaaaaan !

– Oh, t’es pas possible hein. Allez, viens sur mamie mettre tes chaussures. Mais, elle est où ta casquette ?

Bon, ben j’ai, les mouchoirs, la bouteille d’eau, de jus s’il ne veut pas d’eau, des petits gâteaux, une compote s’il ne veut pas de gâteaux, des petites lingettes au cas où. Bon, ben ses jouets maintenant.

Et donc, elle prend un énooooooorme sac pour mettre les jouets.

– Alors Sangoku, tu veux prendre quoi comme jouet. Ton seau ? ok ! Ta pelle, ton râteau… Ah tu veux un ballon ? Mais tu vas jouer avec tout ça ? Ah, non, tu peux pas prendre ta peluche, non Sangoku ! Viens ici ! Viens ici petit chenapan.

S’ensuit un :

Viviiiiiiiiiii ? (je suis dans mon bureau à 1 mètre d’elle), on est partit hein ! J’ai pris les clés ! Bisous !

Puis un :

Ah mince ! J’ai oublié ton spray solaire. En mon temps, on n’avait pas ça aux Antilles, à mon époque, hein. Mais toi, si je t’en met pas, tu deviens rouge en deux secondes. En plus, le produit que ta maman t’as acheté c’est super là. Un petit spray, et puis t’es bien protégé avec ça. C’est 50. Viens Sangoku !!! Oh, j’ai pas fini de te l’appliquer, vient par ici !

15 à 20 minutes, c’est le temps de préparation minimum, que ces deux là mettent avant de mettre le pied dehors.

Tout ça pour vous faire sourire mais pas seulement.

Durant mes petits week-ends prolongés de cet été, j’ai vu trop de parents oubliant de protéger leurs enfants du soleil. Sur la plage, pas de soucis, ils y pensent, mais en ville ou au parc, ils font complètement l’impasse dessus.

Ni casquette, ni lunettes de soleil ni crème solaire. Alors que c’est une grosse erreur.

Pour ma part, j’ai passé tout le mois d’août à tartiner mon fils avec 3 soins  de la marque Mustela :

1 Spray Protecteur SPF50+ pour peaux délicates et fragiles : pratique en ville et toujours dans mon sac à main (idéal pour le visage)

1 Crème Minérale SPF50+ Spécial Intolérances : à la plage

1 Crème zones sensibles SPF50+ Spécial Intolérances : à la plage ET en ville, ou au parc (en fonction d’où on passe la journée et de la météo)

Vous trouverez un excellent dossier écrit par la dermatologue, Clarence de Beliovsky, sur le soleil et la peau de l’enfant par ici.

Elle vous explique que la peau de votre enfant, celle de demain, se prépare aujourd’hui. La peau de votre enfant se défend moins bien que la vôtre, et elle a une mémoire. Ce serait bête de multiplier coups de soleil, lésions de l’ADN qui provoqueraient, plus tard, un vieillissement prématuré de la peau (voir des conséquences plus « dramatiques »), sous prétexte d’avoir fait l’impasse sur des soins adaptés à la peau de ceux qui nous sont le plus chère…

Si vous avez du mal à choisir les indices, ce qui est primordial pour une bonne protection solaire, sachez qu’il y a un article que vous  pouvez garder en favori sur votre ordi : « Comment choisir la protection solaire de votre enfant ? » (court, pratique, claire).

Autre chose : Il existe aussi dorénavant des soins après-soleil hydratant. Encore une fois, j’ai testé celui de Mustela, enfin Sangoku, et en plus de l’odeur que j’aime beaucoup, ce soin s’avère être très efficace pour les peaux sèches. Il rafraîchit la peau immédiatement, et surtout, il hydrate sans graisser

Mon petit message du jour : Chérissez la peau de votre bébé et ce dès maintenant. La protection solaire ce n’est pas qu’en été, mais c’est toute l’année, en fonction de son exposition aux rayons du soleil, de son type de peau et du lieu où vous êtes.

*** English Version of the text ***

♥ note with humor, tips for sun protection and Mustela ♥

– Sangok, are you ready?

– Nope !

– Go get your shoes!

– Nooooooope !

– Oh, you’re impossible huh. Come on  with granny to put your shoes. But where is your hat?

Okay, well I have, the bottle of water, juice, if he doesn’t want water, cookies, applesauce if he does not cookies, small wipes in case. Okay, well now his toys.

And therefore, she takes a huge bag to put his toys.

–  Sangoku, what do you want to take with you ?  Your bucket? ok! Your shovel … Oh, you want a balloon? But you’re going to play with this? Ah, no, you can not take your teddy, no Sangoku! Come here! Come here little scamp.

Follows a:

– Viviiiiiiiiiii? (I’m in my office at 1 meter from her), we go to the park ! I took the keys! Kisses!

Then:

– Ah thin! I forgot your sun spray. In my time, we did not have this, in the West Indies. But you, if I don’t take it, you turn red in two seconds. In addition, the product  your mom bought is great there. Spray a little, and then you’re well protected with it. It is a 50. Come Sangoku ! Oh, I did not finish to apply this on your skin, just here!

15 to 20 minutes is the minimum preparation time that these two needed, before setting foot outside.

All this to make you smile, but not only.

During my little long weekends this summer, I saw too many parents forget to protect their children from the sun. On the beach, no worries, they think about it, but in the city or the park, they are completely skipping over.

Or hat or sunglasses or sunscreen. While this is a big mistake.

For my part, I spent the whole month of August to spread my son with three care from Mustela:

1 Spray Protector SPF50 + for delicate skin and fragile : practice in town and always in my handbag (perfect face)

1 Mineral Cream SPF50 + for intolerant: for the beach

1 Cream SPF50 + hotspots for intolerant :  for the beach AND town or the park (depending on where you spend the day and the weather)

You will find an excellent article written by the dermatologist, Clarence Beliovsky, about the sun and the skin of the child here. (in french)

She explains that the skin of your child, the skin of tomorrow, is now preparing. The skin of your child defends worse than yours, and it has a memory. It would be stupid to increase sunburn, DNA damage that would cause later premature aging of the skin (see consequences more « dramatic »), under the pretext of having passed on appropriate care the skin of those who are the most important for us …

If you don’t know how choosing the indices, which is essential for a good sunscreen, remember there is an article that you can keep everytime with you : « How to choose sunscreen for your child? » – in french (Short, practical, clear).

Another thing: There is also now  after-sun moisturizer care. Again, I tested the Mustela one, Sangoku tested it, and most of the smell that I love, this treatment proves to be very effective for dry skin. It refreshes the skin immediately, and most importantly, it moisturizes without greasing.

My little message of the day: Cherish your baby’s skin. Sunscreen is not in the summer, but all year, depending on exposure to sunlight, the skin type and where you are.

*** End of the English Version ***

ViVi LaChipie (et Sangoku / with love)

 

Rendez-vous sur Hellocoton !