Requia le sait très bien ! J’adore cuisiner, et généralement c’est bon (n’est-ce pas Anna, Natacha et Marie ?), mais je suis juste nulle aux étapes « coupes » et « épluchages ».

Des fois, ça me  bloque et des fois non…. Je vous rassure, j’essaye d’améliorer mes piètres performances à la coupe (qui généralement finissent avec un doigt blessé), mais bon, c’est pas gagné. Du coup, je ne me focalise pas sur le truc et je me prends pour une « Cyrilette Lignac » junior en réalisant des recettes.

Livres de cuisines, blogs, sites internet, tout y passe. J’aime bien cuisiner, adapter, trouver de nouveaux plats et les faire goûter.

Pour ceux qui me suivent sur Facebook, tout le monde sait que M6 Replay est mon best friend pour mes émissions de cuisine préférées (Un dîner presque parfait entre autre….). J’aime aussi la chaîne Cuisine TV et les émissions de cuisine en général.

Grâce à ces différentes chaînes, je suis depuis quelques années Jamie Oliver. Jamie Oliver, c’est juste le roi de la cuisine en Angleterre (ouais, un anglais peut faire de la bonne cuisine…). Fascinée (vraiment), par ses capacités à créer des plats, les adapter et les réaliser (à une vitesse, je vous raconte pas, et pour lui, la coupe c’est pas un problème.)

A noter, qu’en plus, il n’est pas désagréable physiquement (ouais, un anglais pas trop moche… je rigole, je rigole).

Revenons-en à la cuisine…. Ce week-end après une promenade aux Galeries Lafayette Gourmet (oui, je me déplace encore un peu… de chez moi, à la voiture, puis de la voiture au magasin, où on reste genre 30 minutes avant que je devienne surcrevée… La grossesse c’est top moi je vous dis), je tombe sur ça :

Un livre qui date de 2007 et qui donne grave envie !!! Version Originale de Jamie Oliver.

Voici le pitch de l’éditeur :

Jamie Oliver est un phénomène unique dans le paysage gastronomique européen : son approche très personnelle et intuitive de la cuisine a bouleversé les conventions culinaires. Complètement libéré des styles et des règles, il simplifie des opérations de préparation, ose des associations imaginatives : sa cuisine moderne, efficace et épurée est avant tout instinctive et sensuelle.

Son nouvel ouvrage, Jamie Oliver Version originale (Jamies dinner), best-seller en Grande Bretagne, est non seulement un recueil de cuisine avec ses 120 recettes pour des repas de tous les jours, mais aussi un guide pour apprendre à aborder la cuisine de façon différente. Son but est de redonner confiance en soi au cuisinier débutant en démontrant qu’à partir d’une recette de base on peut créer des plats savoureux et simples à l’infini. C’est ce que Jamie appelle dans son livre «l’arbre généalogique» des recettes. Son credo : utiliser des ingrédients frais, savoureux, peu coûteux et faciles à trouver, respectant la saisonnalité, changer les mauvaises habitudes dues à la paresse, à la peur d’échouer, au manque de temps.

Le livre inclut également le Top Ten des dix plats préférés combinant les idées de Jamie Oliver et le résultat d’une gigantesque enquête menée sur son site auprès de milliers d’internautes. Il comprend aussi un chapitre «super-rapide» avec des recettes express à réussir en seulement quelques minutes.

Vous vous doutez bien que :  ingrédients  frais, savoureux, peu coûteux, faciles à trouver, avec un chapitre « super-rapide » et cuisinier débutant, sont des expressions qui ont fait « tilt » dans ma petite tête. Sans compter qu’il compte 120 recettes… Bref, dès que j’ai vu les images, j’ai salivé et j’ai dit à l’homme (avant de lui dire : j’ai faim, je suis naze, on rentre) : Je veuuuuuuuuuux ce livre.

Il coûte donc 22€ environ, et je l’ajoute dans ma wish list de mon birthday (qui je vous rappelle est le 6 septembre hein…)

Bref, cette envie de cuisine est grandissante, plaisante et souvent drôle (quand j’arrive pas à couper correctement des légume notamment….)

Vous savez si ça existe des cours pour apprendre à découper ?

Pour en savoir plus sur Jamie Oliver, c’est par là !

ViVi LaChipie (oui, oui, j’ai encore d’autres trucs à ajouter dans ma liste….)

Rendez-vous sur Hellocoton !