Les futurs parents, c’est un peu des fous (je pense). Ils s’imaginent plein de chose, s’imposent des principes et des devoirs avant même la naissance de leur enfant.

Abreuver d’articles de pédopsychiatres et accro à Marcel Rufo, ils font les listes des « Do et des Don’t ».

– Jamais mon enfant ne me fera de scènes en public

– Il dira toujours bonjour

– Il ne dormira JA-MAIS dans mon lit

– Obligé, je l’allaite jusqu’à ses 6 mois

– Il ne goûtera jamais un petit pot. Je ferai tout moi-même dans mon babycook (que je vais me faire offrir durant ma Baby Shower)

La chose sur laquelle j’étais 170% sûre c’était ça : « Non, mais JA-MAIS, JA-MAIS, mon fils ira au Mc Donald’s. Ces hamburgers et toutes ces cochonneries, ces frites, ces glaces, ketchup, sucre and co, ne passeront pas par lui ! Du moins, pas avant ses 4 ans, c’est sûre ! »

Une théorie facile à tenir au début. C’est normal, vous allaitez, ou vous lui donnez le biberon, et il n’a pas de dents.

Mais vient le jour des premiers pots (oui, ceux que vous êtiez censée jamais lui donner), des premières dents et d’un soir où avec papa, vous avez la flegme de faire à manger. Tout d’un coup, l’un d’entre-vous dit : « Big Mac ou bien ? »

Et c’est ainsi qu’il goûta sa première frite…. Son premier nuggets, son premier bout de burger plongé dans le ketchup. Le début du mal.

Conclusion : A 23 mois et quelque, on passe pour des parents indignes. A l’heure des premiers mots, de la première reconnaissance des lieux en dehors de la maison, le nôtre reconnaît très bien un logo. Oui, le grand M.

Il connaît bien aussi KFC, Burger King et Quick.

Est-ce qu’on est fiers ? Biensûre (enfin… bon, voilà quoi !)

Est-ce qu’il est obèse ? Non, on n’y va pas tous les 4 matins quand même;

Donc, aux futurs parents, les principes, c’est bien sur le papier (pas tous, mais certains oui). Trop en avoir, c’est vous torturer et vous stresser pour rien (garder votre taux de stress pour les nuits blanches, les gros bobos, les gastros….)

******

Prospective parent are a little crazy (I think). They think a lot of things, necessary principles and duties before the birth of their child.

 Addicted to psychiatrist articles  and Marcel Rufo, they make lists of « Do and Don’t ».

– My child will never make scenes in public

– He will always say hello

– He will never sleep in my bed

– I will breastfeed him until 6 months

– he will never taste a small industrial pot. I will do everything myself in my babycook (I’m going to have it thanks to  my Baby Shower)

The thing that I was 170% sure, was : « My son will NE-VER go to Mc Donald’s. These burgers and all that garbage, these french chips, the sundaes, ketchup, sugar and co, will not go through it!, at least not before its 4 years old ! « 

A theory easy to hold in the beginning. This is normal, because of the breastfeeding, or because he doesn’t have teeths.

But with time, comes first pots (yes, those that you were supposed to never give), first teeth and an evening with the dad, you really don’t want to cook. Suddenly, one of you said: « Big Mac or what ? »

And thus he tasted his first french fries …. His first nugget, after her first burger dipped in ketchup. The beginning of evil.

Conclusion: A 23 months and some days,  we pass to unfit parents. At the time of the first words,  of the first reconnaissance outside the house, our well recognized logo. Yes, the big M.

He knows also KFC, Burger King and Quick.

Is what we are proud of? Of course  (well. .. well, that’s what!)

Is he obese? No, we did not go all the time anyway;

Therefore, future parents, principles, it is on paper (not all, but some yes). Having too much, is torturing you and stress you out for nothing (keep your stress levels for the sleepless nights, the big bobos, the gastro ….)

 

ViVi LaChipie (Sangoku loves nuggets)

 

Rendez-vous sur Hellocoton !