Je suis une fan des reportages (ce point fera l’objet d’une note 100% dédiée un jour), mais aussi des émissions. Différentes thématiques m’intéressent : faits de société, beauté, mode, voyage, people ou culinaire. J’ai passé le temps par contre des Top Chef, ou Masterchef (je n’arrive plus à suivre ces deux émissions.. Trop de saisons pour moi).

Par contre, en terme de cuisine, il y en a une qui me plaît toujours autant c’est « Très Très Bon » sur Paris Première. Présentée par François-Régis Gaudry, je trouve que le concept est top. On se focus sur ce qu’il y a dans l’assiette ou dans la tête de professionnels, et non sur le présentateur, comme trop souvent en ce moment. C’est toujours agréable de découvrir Paris autrement avec des adresses méconnues jusque là. D’avoir un avis objectif sur le goût. C’est bon, ou ce n’est pas bon, ou c’est entre les deux. Biensûre, on fera quelques remarques sur l’ambiance, l’accueil, on peut aussi parler déco, mais le principal est abordé : la qualité de la cuisine.

Une de mes rubriques préférées c’est le street food dont Mina Soundiram a la charge. Des plats à emporter bons avec un aspect « Cuisine du Monde »

Dernièrement j’ai testé deux adresses censées être super bonnes : Balls, le restaurant de boulettes et La Fabrique de Cookies, qui fait des cookies.

Balls, restaurant dans le 11ème à Paris, est simplement un petit bijou. La carte est courte et va à l’essentiel. Les boulettes sont délicieuses et les accompagnements à tomber. J’ai testé les boulettes poulet et le risotto. Mamma mia ! Parfaitement assaisonnés, cuisson nickel, c’était vraiment très très bon.
Alors oui, comme tout le monde en parle en ce moment, c’est fool. Vous allez attendre que ce soit sur place ou à emporter. De plus, les horaires ne sont pas extensibles  le midi (12h – 14h), mais ça s’arrange le soir (20h – 00h30). La formule du midi est intéressante : 13 euros les balls, l’accompagnement et la boisson. Situé rue Saint Maur, je sais que j’y retournerai (à emporter pour le moment)

balls_restaurant
Et puis, il y a la déception. La Fabrique de Cookies, semblait pleine de promesses. Des cookies frais et artisanaux. Pour une fan de cookies comme moi, c’était un peu LE truc à tester, mais sérieusement, cela n’a pas collé. Trop de beurre, trop de sucre, trop sablé, trop moelleux, pas assez « cookies » à mon goût. A deux euros le cookie, on est loin de mon rêve américain. Pas assez épais, pas assez croquant, je ne m’y suis pas retrouvée. Pas vraiment bon, et pas dans l’esprit cookies, sauf si on aime les cookies à la française.  Un bon point tout de même : l’originalité des recettes et la qualité des ingrédients (praline rose de Valence, caramel beurre salé de Guérande, nougat de Montélimar). J’ai testé Praline, Chocolat noir (mon préféré), 3 chocolats et chocolat au lait. (oui, j’aime le chocolat). En toute honnêteté, je n’ai pas adhéré. Le bec sucré Elivra Masson lui a décerné le label « Très bon ». Pour ma part, en m’attendant à de « vrais cookies », j’aurai mis « Assez bon ». Mais encore une fois, la cuisine c’est comme la mode. Ma vision des cookies est peut-être trop « différentes » du truc, mais honnêtement pas de quoi casser trois pattes à un canard.

fabrique_cookies

Au final, « Très très bon », l’émission, c’est bien pour se donner des idées, mais y aller les yeux fermés. Certainement plus.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !