Oui, aujourd’hui, une interview de Pénélope Bagieu ou encore Pénélope Jolicoeur pour d’autres…

Je l’admet, j’ai tout les bouquins et le dernier « Cadavre exquis », a déjà été lu 3 fois depuis l’achat :

L’envie de lui poser quelques questions sur « Cadavre Exquis » me tâte depuis pas mal de temps, mais timide je suis, face aux personnes que j’admire… Du coup, j’ai mis du temps.. Puis la semaine dernière j’ai pris mon courage à deux mains puis je l’ai contacté et elle a dit oui…

Réaction de moi : « Amoooooooooûre, elle a répondu, elle a réponduuuuuuuuuu !! »

Lui : « Qui ? »

Moi : Ben Pénéloooooooope !!! Je t’ai dit que je lui avais envoyé un maiiillllll !, tu m’écoutes pas ou quoi !!!

Lui : « Si, si… Ah, Pénélope, que tu me saoules avec ses bouquins qu’il faut classer après tes Astérix, Gaston Lagaffe, Spirou… Et dans l’ordre de parution ? »

Moi : … .oui.

************************************

Bref, voilà que je me retrouve face à un truc… Je lui pose quoi comme questions sur « Cadavre Exquis », j’ai promis une dizaine, alors qu’en fait, j’en ai genre 50 à lui poser... Bon, ben, j’ai fait un tri en espérant avoir été intéressante.

Je l’ai aussi vouvoyé… Oui, je sais, on a quasiment le même âge, mais je ne la connais pas personnellement.  Donc j’ai opté pour le vouvoiement. Et je n’allais pas lui dire : « Mais si, c’est moi, tu te rappelles pas, tu m’as dédicacé le livre « Un peu plus de légèreté dans un monde de filles ? »

(trop peur de passer pour une fan hystérique et psychopathe.. .quoique).

Bref, voici l’interview tout en vouvoiement de l’illustratrice- écrivain ! (ouais, je fais pas la même bourde que Grazia – comprendront cette parenthèse ceux qui savent)

C’est quoi la journée type de Pénélope Bagieu ? (curieuse je suis, curieuse je reste…)

Je me lève péniblement, j’attrape le Monde dans ma boîte aux lettres, je prends un café à emporter et je pars à mon atelier. Globalement, je case mes rdv le matin, je bosse l’après-midi, et le soir, quand je n’ai pas un de mes milliards de cours de plein de trucs (selon les soirs : batterie, boxe française, théâtre), je fais la tournée des bars jusqu’à des heures indues avec mes copains. Rien de très foufou, quoi !


Combien de temps prend un projet comme Cadavre Exquis entre la définition du thème, l’écriture et les dessins ? (ça va ça, comme question, ça fait pas trop « tarte » ?)


Un an et demi, à peu près (en faisant mille trucs à côté, évidemment, sinon ça aurait pu être plus rapide, j’imagine)

– Quelle était votre plus grande crainte en commençant le livre ? (vous avez vu comment je vouvoie bien…)   :)

M’en lasser avant d’arriver au bout et laisser tomber !

– D’où vous est venue l’inspiration pour le personnage principal ? (ouais Zoé, je l’aime bien !)

Si vous parlez de Zoé, euh… de nulle part. je voulais un personnage neutre au possible, puisqu’elle ne sert que de narrateur. Pour son boulot, j’ai pioché dans un de mes nombreux petits boulots chiants passés, et pour son visage, j’ai gribouillé jusqu’à ce que naisse un personnage que j’aimais et que je me sentais capable de dessiner pendant un an !


– L’écrivain névrosé, il est inspiré d’un écrivain réel ? :) (Hein, y a du scooop ou bien !!!!?)

Non, je ne connais pas d’écrivains. C’est évidemment une vision fantasmée du milieu de l’édition. Le docu-réaliste ne m’intéresse pas tellement. (ah ben non, pas de scoop… ok… je repasserai..)


Vous pensez réaliser une suite de Cadavre Exquis ? (en fait, j’ai déjà imaginé le titre « Vengeance Exquise », c’est bien, non ? Non, c’est pas bien …?)

Hmmm… Vu comme se termine l’histoire, je ne vois pas bien comment ! Alors je dirais plutôt non. (ok, ok, je vais aller vendre le projet à Margaux Motin, à moi la tunassssse !)


– Entre Joséphine et Cadavre Exquis, quel est le projet le plus passionnant ? (ou comment choisir entre ses 2 bébés… n’importe quoi cette question…)

Les deux projets n’ont vraiment rien à voir, parce que Joséphine m’accompagne depuis trois ans, ça fait partie de ma vie, de mon rythme de travail, c’est presque une vraie personne de mon entourage, à force. Quant à Cadavre, ça a surtout été un travail d’écriture, ce n’est devenu une BD qu’au bout de quelques mois. Deux procédés très différents, deux expériences très agréables de manière différentes, j’ai aimé les deux !


– A la fin de Cadavre Exquis, l’héroïne est ailleurs, prend un peu de temps pour elle… La maintenant, où aimeriez-vous être pour décompresser, faire une pause ? (moi, j’irai bien au Japon là, maintenant…)

Dans la maison de mes rêves : au milieu d’une forêt, perdue, pas trop loin d’un lac, et je passerais mes journées à faire des tartes.


– Etam, la campagne Marie, les couvertures de livres divers, quand il ne s’agit pas de vos propres BD, qu’est-ce qui vous motive le plus ?

A part l’argent ? (ha ha ha- je rigole hein.) Euh alors les projets cités n’ont pas vraiment de lien, donc :

Les projets de pub et les couvs de livres, c’est vrai que je n’en fais plus trop, mais disons que c’est mon métier. Ce qui me motive c’est que c’est comme ça que je gagne ma vie, c’est ce que je fais depuis que je sors de l’école, je ne me pose pas trop de questions.

Quant aux projets qui n’ont rien à voir, qui ne relèvent même pas de l’illustration, comme dessiner une ligne de lingerie, ou scénariser un film, ou faire des chroniques de BD en vidéo, eh bien je suis comme tout le monde, j’adore qu’on me propose des trucs un peu aberrants, qui n’ont rien à voir avec le champ de mes compétences, et essayer pour rigoler. Comme ça, même si je ne m’en sors pas très bien, au moins je me suis marrée. (par exemple, Etam, c’était génial à faire ! Et puis c’est la classe d’avoir des culottes avec mon nom écrit dedans. Je veux dire, pas comme en colo.) Ce que j’ai retenu ? : L’argent tiens ! :)


– Votre prochain but/objectif en tant qu’écrivain-illustratrice, c’est ?

Finir mes 3 projets de BD en retard, et ainsi pouvir de nouveau répondre au téléphone sans avoir peur de me faire incendier par les éditeurs, et pouvoir enfin me demander à nouveau ce que j’ai envie de faire, et quelle histoire j’ai envie de raconter ! (va falloir faire de la place sur l’étagère…)


Un grand merci à Pénélope pour sa réactivité et ses réponses, peut-être qu’un jour je la tutoierai, peut-être.

Peut-être qu’un jour je déplacerai mes fesses pour faire dédicacer mes bouquins ?

Peut-être quoi……

Et vous, vous les avez lu les livres de Pénélope Bagieu ?

– Ma vie est tout à fait fascinante

– Joséphine 1 et Joséphine 2

– Cadavre Exquis


ViVi LaChipie

Rendez-vous sur Hellocoton !