Ici, pas une pub pour une crème amincissante ou un gel anti-cellulite.

Nan, Houston aime le gras, le gros, la cellulite. Je m’explique :

– A notre arrivée dans notre super quartier, l’Homme m’a dit : Allez, allons nous promener.

On prend Sangoku, nos lunettes de soleil et notre crème solaire pour fouler le sol Houstonien à la découverte de notre quartier  :

Du coup, nous sortons et souhaitons « traverser la rue ». Au bout de 5 minutes, toujours pas de passages cloutés. Ah si, là baaaaaas, près du feu rouge.

On comprends bien vite qu’à Houson, même si la superette ou plutôt le Wal-Mart est à deux pas (littéralement à 4 minutes à pieds), on prends sa voiture.

Tout est fait pour éviter de marcher, de prendre les escaliers, mais aussi pour grignoter sans cesse en portion assez importante (beaucoup de gras et de sucré, mais c’est tellement bon !)

Conséquences : Un taux d’obésité et de femmes rondes assez importants. (hommes et enfants compris)

Conséquences 2 : Pourquoi se compliquer la vie à se cacher derrière des robes amples et longues dans une ville  où il fait 30 degrés ? Tout le monde, de la taille 24 à 58, est en jupe courte, short, débardeur et leggings moulants.

Alors, oui, il y a une mouvance de sportifs (l’abonnement à la salle de gym coûte 20$ par mois), mais une chose est sûre, il y a une forte population de personnes en surpoids, mais qui ne se laisse pas démonter.

La cellulite, elle, a l’air de bien vivre ici. Apparente, on la laisse tranquille et n’a l’air de gêner personne ;)

ViVi LaChipie

Rendez-vous sur Hellocoton !