C’est l’idée de Mario Epanya qui essaye de convaincre Conde Nast afin d’avoir le droit d’utiliser la licence Vogue, et les investisseurs de croire en son projet : Créer un Vogue Africa !

MARIO LAST

Mario Epanya, née au Cameroun, assistant maquilleur, formateur en produits cosmétiques, puis photographe de plus en plus reconnu, mise toute son énergie au sein de ce projet.

6412_125186484715_736364715_2550358_7628610_n

Le principe: mettre en avant la beauté noire, les créateurs,  les cosmétiques, l’actualité….

Selon vous, est-ce une bonne idée ?

Sachant qu’il existe bien un Vogue Taiwan, Mexico, Korea ou China, je serai tentée de dire « Pourquoi pas ? »

Pourquoi pas, mais pas sous n’importe qu’elles conditions :

– Mettre en avant des modèles noires mais pas que ;

– Mettre en avant des créateurs noirs mais pas que ;

– Mettre en avant des cosmétiques spécifiques, mais pas que ; (par ex, un rouge à lèvres peut aller sur plusieurs teintes de peau, de la plus claire à la plus foncée)

6412_124615074715_736364715_2543635_6058724_n

Bref, ne pas ghettoïser le support, ne pas en faire un support trop communautaire, trop fermé. (et je pense que ce sera le plus compliqué – éviter les extrêmes)

Le rendre classe et sexy, qu’il me donne envie, de m’habiller, de me coiffer, de me maquiller, d’aller au devant des marques, de connaître des initiatives et des nouveaux créateurs venus d’ailleurs, de partout.

Ce que je ne veux absolument pas : Un Miss Ebène, ou un Amina bis, parce que évidemment, je ne m’y reconnais pas.

10317_128825839715_736364715_2593937_2924423_n

Vous, vous l’achèteriez le « Vogue Africa » ?

ViVi LaChipie (affaire à suivre…)

Rendez-vous sur Hellocoton !