Ayant déjà les cheveux secs, fragiles et facilement cassants, vous vous doutez bien que Montréal et ses moins et quelques degrés m’enchantaient moyennement pour leur santé. (cheveux crépus et défrisés : 2 autres éléments à ajouter pour que vous puissiez bien comprendre la situation)

En effet, même si l’eau y est moins calcaire que dans mon appartement de banlieue parisienne, le vent, la neige et le froid eux, sont bien là !

Ce que je veux absolument éviter, c’est des cheveux, encore plus fragilisés en raison du climat.

Du coup, j’ai mixé les soins pour les protéger au maximum. J’en ai apporté certains dans ma valise et je m’en suis  procurée d’autres.

(A noter, je suis toujours à la recherche d’un masque, si vous avez des idées je suis preneuse)

Pour l’instant cette routine s’avère payante : cheveux brillants, doux, absolument pas secs.

J’ai aussi opté pour l’option : A bas les appareils chauffants. Donc je n’utilise ni sèche-cheveux, ni lisseurs céramiques.

Je vous explique :

– J’utilise tous les 2 jours une crème hydratante (elle fera l’objet d’une note à part :) )

Tous les 3 jours, j’utilise le « Secret de Nuit » de Phyto. Une lotion qui sent très bon, un parfum discret mais agréable. Vous l’appliquez sur les cheveux avant de vous coucher (point positif, cela ne colle pas et ne laisse pas de trace, ni d’impression huileuse, aucun effet « gras »). L’objectif : hydrater, hydrater et hydrater. Ce soin régénérant est une vraie petite perle. Je vous le conseille et le recommande vraiment !

Ce qu’en dit la marque : , l’huile de macadamia et les céramides sont libérées tout au long de la nuit pour hydrater, nourrir et réparer les cheveux. Pendant ce moment privilégié où la fibre capillaire n’est plus exposée aux agressions extérieures, les polyphénols de raisin noir et l’extrait d’orchidée noire limitent l’oxydation du cheveu et forment un bouclier protecteur.

Une fois par semaine, j’applique l’Huile de Palme de Leonor Greyl avant le shampooing. Je laisse poser entre 30 minutes et une heure après avoir appliqué sur le cuir chevelu ET les longueurs. Un classique de chez classique. Le soin par excellence qui fonctionne.  Il m’arrive parfois de dormir avec, je l’avoue… (si vous le faîtes, appliquez juste une noix, cela suffit amplement). Quand on a des repousses entre deux défrisages, c’est pas mal de l’appliquer sur les racines pour les assouplir ;) (conseil made in Vivi)

– Puis je lave mes cheveux avec la gamme Damage Remedy de la marque Aveda, que je m’achète à chaque fois que je suis à NY ou au Canada. Par la suite, j’applique l’après-shampoing et une crème hydratante. Cette étape, je la fais une fois par semaine. J’ai découvert cette gamme il y a plus de 4 ans. J’ai toujours ce duo chez moi. Pour moi, c’est une gamme que devrait tester toutes les filles aux cheveux colorés, défrisés ou traités chimiquement. Après son utilisation, les cheveux sont doux, faciles à coiffer, avec une jolie tenue. A la longue, les cheveux sont plus forts, plus souples. L’ingrédient clé c’est le quinoa, pour vous apporter une bonne dose de protéines. L’après-shampooing contient du Jojoba, afin d’hydrater et restructurer le cheveu.

Si je dois sortir alors qu’il fait extrêmenent froid (à partir de -15 degrés), j’applique une noix d’Huile de palme de Leonor Greyl juste avant, pour être sûre de bien les protéger, puis je met mon petit bonnet en laine tout doux.

 

Voilà pour ma routine, cheveux secs et hiver.

Et vous, vous utilisez quoi en ce moment ?

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !