Je ne sais pas si vous vous l’avez, mais moi c’est sûre je l’ai. Je pense que c’est quelque chose héritée de mes parents et que l’on perpétue sans s’en rendre compte.

Le syndrôme du frigo trop plein, c’est ce besoin, presque incompressible, incontrôlable, de toujours vouloir avoir un frigo blindé. Blindé de tout et n’importe quoi, mais surtout plein.

Petite, mes parents faisaient les COURSES DE LA SEMAINE. Yaourt, fromage, légume, viande, oeufs, beurre… Le frigo était plein.

refrigerateur_plein

Lorsque j’ai emménagé dans mon propre appartement, j’ai inconsciemment fait la même chose. Remplir, remplir et remplir et physiquement, moralement, ça me fait du bien.

Du coup, j’achète, beaucoup, et avec l’arrivée de mes 2 enfants, ça ne fait qu’empirer le problème. « Attention, il ne reste QUE 3 yaourts, 3 fromages blancs, 3 oeufs,  un petit bout de fromage, une courgette, une carotte, un peu de beurre » et c’est la fin du monde, j’ai l’impression qu’ils vont mourir de faim. Je tanne mon homme pour faire les courses, et re-remplir.

Tout irait bien si je consommais comme mes parents dont la devise était de ne surtout pas JETER. Sauf qu’il faut être honnête, on n’a pas le même rythme de vie. Entre les restaurants, les AlloResto, les soirées pizza et les détours au Mc Do, il nous arrive plusieurs fois par semaine de ne pas dîner à la maison. Par flemme de cuisinier ou d’envie irrépressible d’un libanais. Ce qui a pour conséquence « l’oubli » de la date de péremption de certains aliments, l’oubli de la fameuse courgette au fin fond du bac à légume, l’accumulation de restes qui ne seront jamais mangé. Et on JETTE. ça me fait mal aux fesses de le dire, mais on jette. On jette trop de nourriture et ça commence sérieusement à m’angoisser, et même à me faire mal au coeur, quand je croise certaines personnes dans le besoin.

J’aimerai que lorsque mon frigo se vide (chose logique), j’arrête d’angoisser. J’aimerai arrêter d’acheter pour combler une sorte de pseudo peur du « vide », « du rien ». Mon congélo est plein, j’ai des pâtes pour tout l’immeuble (ne parlons pas du riz), j’ai de la viande à foison et des courgettes (j’adore les courgettes). J’aimerai consommer mieux, de façon plus logique, plus responsable.

Donc j’essaye. J’essaye de faire la bonne quantité de nourriture (pas facile quand pour moi c’est normal de faire à manger pour 15 quand on est 4 – mais aux Antilles et chez mes parents c’était comme ça), de ne plus jeter, de TOUT finir avant de racheter, de faire encore plus attention à l’origine de mes produits, de prendre encore plus le temps de cuisiner, d’arrêter d’angoisser (pas facile entre nous).

J’essaye et je viendrai faire une piqûre de rappel ici si je sens que je dérape trop.

Rendez-vous sur Hellocoton !