Vintage : pour de nombreuses personnes c’est synonyme de vieux, ou d’article du passé qui revient au goût du jour.

On est depuis quelques années au sein d’une énorme bourrasque du vintage : Tout est Vintage ! A partir du moment, où il n’y a plus d’étiquettes, ou c’est passé de 3 saisons, où on a trouvé un gilet dans le grenier de grand-mère, où on a trouvé une pièce douteuse (mais So Chanel Like) sur un vieux marché, c’est Vintage.

J’ai du mal avec le vintage… Beaucoup de mal. Tout simplement parce que pour moi, porter des choses sans en connaître l’histoire, les propriétaires ou l’état de propreté (oui, j’ai aussi un problème avec ça), est à la limite du supportable. A la rigueur, j’arrive à acheter des hauts (uniquement) de saisons passées (1 ou 2), sur des vides-dressing de filles que je connais vraiment et qui ont le même amour que moi pour le PROPRE.

Tout ça pour vous dire, que les marques ont flairé le fait que l’on aimait (à priori), les choses à l’air vieillit, usé, dépassé. Des choses qui ne font pas « neuf ». Sûrement parce que c’est bobo chic, bohème rock, bohème tout court, parisien, citadin, stylé, modeux, tendance, must-have, indispensable, unique (lol).

A l’écoute de nos envies, souvent contradictoires, Levi’s Artisan nous présente une nouvelle collection pour le printemps 2013. Le principe : vintage.

Des pièces froissées, dans un bleu délavé, des coupes sixties :

Alors, selon vous, c’est Vintage ça ?

Copyright photos : Paul and Williams / Highsnobette
Rendez-vous sur Hellocoton !