A un moment, j’ai cru avoir des TOC (troubles obsessionnels compulsifs).

Selon wikipédia, un TOC, c’est : est un trouble anxieux caractérisé par l’apparition répétée de pensées intrusives (qui produisent une inquiétude, une appréhension ou une peur). Ces pensées dites obsessions sont associées à des compulsions observés chez ces patients qui sont réalisées pour diminuer cette anxiété. Ces compulsions sont des séries de gestes reconnus comme irrationnels par le malade mais néanmoins répétés de façon ritualiséeet très envahissante parfois jusqu’à la mise en danger de sa propre vie ou pouvant diminuer le temps disponible pour d’autres activités. Elles ne se basent pas sur des interprétations délirantes. Les symptômes peuvent s’exprimer de façon très variable d’un patient à l’autre (incluant phobie de la saleté, lavage des mains, vérifications, obsessions sexuelles).

 

 

Ces habitudes que je  définie comme des petites manies, des rituels, des choses qui m’angoissent si elles ne se font pas de la bonne façon ou dans le bon ordre;

Impossible pour moi de dormir avec la porte de la chambre ouverte. Il faut qu’elle soit fermée.

S’il y a un placard dans la chambre, ou un tiroir, il faut aussi que tout cela soit bien fermé, sans qu’aucune chose ne dépasse ou entrave la fermeture (bout de vêtements….)

Un chausson, ou une paire de chaussures, doivent être parfaitement alignés et non retournés.

Je ne supporte pas les trous dans les opercules. S’il y a une opercule, c’est pour qu’on la retire complètement, pas pour faire un trou dedans.

Tous les soins, produits, crèmes… doivent être complètement rebouchés. Toute le temps. Dès que l’on a fini de les utiliser.

Les tubes doivent être utilisés logiquement. On commence à appuyer sur le bas du tube, on n’appuie pas au milieu… Ce n’est pas logique.

Plusieurs fois, on m’a fait la remarque que « j’avais un problème », qu’un chausson retourné, ce n’est pas grave, qu’un peu de lumière dans une chambre, ce n’est rien. Sauf que moi, ça me file de la tachycardie ces trucs là. Je sais, que ce n’est rien, je vis, encore, dans le même monde que vous, mais impossible de m’y faire.

 

Mais à force de l’entendre… J’ai essayé de lutter. Laissons une porte ouverte pour voir…. Laissons l’opercule avec un énorme trou au milieu…. Ne retournons pas le chausson….

Et avec le temps, je me suis rendue compte que je passais plus de temps à lutter pour ne pas les faire, et à me battre intérieurement contre l’angoisse que cela m’occasionnait. Au bout de quelques temps, un peu stressée, j’ai décidé de les laisser vivre. Enfin l’Homme m’a aidé à les laisser vivre. Il se lève pour fermer la porte, il s’arrange pour qu’une chambre trop éclairé le soir, le soit moins….

Une fois que c’est fait, ou que  je les ai faite, que les choses sont dans le bon sens, je vais bien. Immédiatement soulagée, je peux passer à autre chose. En toute sérénité. Je peux dormir, changer d’activité, penser à autre chose….Le principal.

Donc, non, je n’ai pas de TOC, je vais bien (ne t’en fais pas), ce sont des petites manies, des habitudes, des rituels qui me confortent et me font du bien.

Rendez-vous sur Hellocoton !