Notre grand séjour à Séoul en famille remonte à un mois maintenant. Une dizaine de jours loin de tout avec 3 enfants et deux adultes à 11h de vol de Paris. Quand on a annoncé que l’on partait à Séoul, ma famille savait que la destination avait été choisie par moi. Comme vous le savez (si vous êtes ici sur le blog depuis 10 ans – merci aux fidèles des premières heures), je suis une fan de l’Asie. Son histoire, ses traditions, sa culture. A noter qu’historiquement, et selon notre arbre généalogique, notre famille a un lien intime avec l’Asie, l’Afrique et l’Inde (avant d’arriver en Guadeloupe). Je vous raconterai peut-être ici (un lien triste mais important).

Bref, la Corée du Sud et Séoul, c’est une destination dont je rêve depuis plusieurs années et pour 15 raisons particulières :

  1. La nourriture : ne m’en voulez pas mais une destination vacances où l’on mange mal, ce n’est pas possible pour moi. La Corée offre un vrai trésor gastronomique. Il y a beaucoup de viandes (et de porc – que l’on ne mange plus), mais aussi des tas d’accompagnement, de soupes, de salades en tout genre, et bien évidemment une richesse en cuisine asiatique au sens large. Ils sont très fières de leur cuisine et sont méticuleux. Raison de plus pour y aller et déguster.
  2. L’histoire est riche : Culturellement, il y a beaucoup de choses à faire. C’est important pour les enfants, de s’imprégner d’autres cultures. Mon grand a 6 ans, bientôt 7 et c’est l’âge où on pose des questions, où l’on s’intéresse. Ses statues, ses temples racontant comment des empereurs ont défendu leurs royaumes (ou s’y sont cachés) les passionnent. Tout comme la façon dont les villages étaient organisés, la hiérarchie et l’habitat (quoi, ils dormaient là ? C’est comme ça que l’on faisait pour garder l’eau ?)
  3. C’est un endroit safe : Autre point important quand vous voyagez avec une puce de 9 mois, un petit garçon de 3 ans et un de 6 ans. Le métro, les transports, la rue le soir, il faut que l’on puisse se promener en sécurité.
  4. Il y a des salles d’allaitement top dans les centres commerciaux : Blague à part, j’aime ses lieux où les enfants ont leur place. La Corée est un pays rude pour l’éducation. C’est stressant, le monde scolaire est très compétitif et ne parlons pas du monde du travail. Mais pour les enfants c’est un peu bisounours (faute aussi au taux de natalité le plus bas du monde…). D’ailleurs, il y a un café génial qui est fait pour les enfants : on mange de vrai repas, les tables sont bien séparées pour manger tranquille en famille, avec des sièges ergonomiques (et pas de vulgaire chaises hautes), et en face un espace de jeux où les enfants peuvent aller-venir à leur guise sans déranger personne.
  5. C’est le royaume du café : Hot ou Ice – grand ou petit format – avec ou sans crème /// Les cafés là-bas c’était aussi ma petite attraction. J’aime ces lieux cosy où l’on se pose tranquillement, là où la déco inspire juste à se poser, à être au calme et à déguster tranquillement un café toujours parfait.
  6. Les transports en communs et les taxis sont abordables : Cela ne coûte pas très cher de se déplacer. L’option taxi est bien quand après 5h de marche votre grand commence à vous dire qu’il a mal aux pieds.
  7. Un lieu qui inspire à la zénitude : Le quotidien parisien est intense. On court partout entre le boulot, les rendez-vous, la famille. J’avais envie d’un lieu où face à un monument, dans un parc, en traversant une rue, puisse juste se poser et souffler. En Corée avec les temples, ou les palais, c’est juste facile. On s’y rend (à pieds c’est mieux qu’en métro), on rentre et on respire. On retire ses chaussures, on s’asseoit et on a la possibilité de faire le vide, de se recentrer, de respirer.
  8. Impossible d’être connecté hors wifi : En quoi est-ce que c’est bien ? Tout simplement parce que l’on n’a pas les yeux rivés sur son téléphone et que l’on lève la tête ! On passe un temps où l’attention est portée sur l’essentiel : sa famille.
  9. Des parcs et attractions pour les enfants : la culture c’est bien, mais Larva aussi (nom d’un dessin animé coréen qui passe sur Netflix et que les enfants adorent). Il s’agit de vacances, donc nous avions besoin d’un lieu où certains moments ou journées étaient organisées juste pour eux. A environ 30 minutes de métro de là où on était, il y avait un énorme parc où jeux d’eau, parades, vivarium, petits trains et bâteau pirates attendaient les enfants. Forcément, joie dans leurs yeux et dans leurs coeurs.
  10. Découvrir le monde : Cela va avec une philosophie de vie, mais on aime dire à nos enfants que le monde ne s’arrête pas à leur ville, leur langue, leurs traditions et coutumes. Et cela les enrichit au quotidien. Rien de mieux pour leur inculquer la tolérance et pour leur permettre d’accepter les différences.

 

Alors, arrêtez de me demander ce que l’on peut faire en Corée. C’est la première note sur le sujet ! Une autre arrive avec l’hôtel que l’on a pris, les lieux qui nous ont semblé incontournables, et les jolies surprises qu’offre Séoul !

     

 

 

 

 

PS : j’avais laissé en jachère le blog depuis des semaines, et dès les premières lignes, cela m’a fait un bien fou de coucher sur le clavier quelques mots. Merci, merci et merci d’être là !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi

  • 65
    Avec le temps, je vois de plus en plus l'importance de se créer des souvenirs solides avec son enfant, de prendre son temps. On dessine beaucoup avec mon fils, on lit, on fait de beaux ateliers où l'on ne se retrouve que tous les deux. On prend le temps. Je…
  • 60
    Focus sur les jolis calendriers de l'avent Playmobil ! Un pour les enfants d'un an / 1 an et demi et l'autre pour les 4-10 ans. Alors honnêtement, mes enfants ne vont jamais attendre le 25 décembre pour finir leurs calendriers. On n'est même pas le 24 novembre qu'il y…
  • 52
    Je sais, on est dans une période où l'on parle de Body Positivity et aussi de Beach Body à l'approche de l'été. Antinomique hein ? On a envie de se se sentir bien dans son corps sans répondre aux dictatcs de la mode, de la beauté. En gros, de s'accepter…