Pile poil le moment pour partager quelques lectures. Quand le thermomètre baisse, que les couettes s’installent dans le salon et que l’automne point le bout de son nez.

Après mon périple hebdomadaire chez Decître à So Ouest (oui, je passe ma vie là-bas), j’ai craqué pour 5 livres. Décître c’est vraiment le lieu où je peux passer le plus de temps. Entre les nouveautés, les classiques ré-édités et les rayons enfants, il y a toujours des livres à ramener à la maison (que je commence à lire dans le rayon).

  • On commence par Petit Pays : un classique de Gaël Faye. Je l’avais déjà figurez-vous et je me suis remise à le lire en rayon. J’ai adoré ce livre et j’aime beaucoup l’auteur aux multi-talents. Si je l’ai mis dans la liste c’est uniquement parce qu’il mérite une place dans toutes les bibliothèques. Largement inspiré de la vie de l’auteur, mais pas vraiment autobiographique c’est l’histoire de Gabriel qui a une dizaine d’années au début de l’année 1993 et vit une enfance heureuse dans le confortable quartier de Kinanira à Bujumbura (Burundi) avec son père, entrepreneur expatrié français, sa mère, d’origine rwandaise, et sa petite sœur Ana. Gabriel mène une enfance heureuse dans une famille aisée, entouré d’un groupe d’amis avec qui il fait les quatre cents coups. Mais son bonheur va être menacé par la réalité géopolitique du Burundi : après la séparation de ses parents, il assiste à la dégradation de la situation géopolitique de la région, avec la guerre civile burundaise suivie du génocide des Tutsis au Rwanda.
  • On passe par La liste des prétendants de Sonya Lalli, Après un vol épouvantable qui s’est terminé par un atterrissage d’urgence à Sarajevo, Hedda Møller décide de rentrer à Oslo en bus. Elle voyage à travers une Europe en crise, dort dans des hôtels miteux et vit une aventure d’un soir avec un homme à Berlin qui ensuite ne cesse de lui envoyer des messages en MAJUSCULES. Une fois rentrée à Oslo, elle découvre qu’elle est enceinte. Cela devrait être un problème facile à résoudre, pense Hedda. Mais elle découvre que c’est bien plus compliqué qu’elle ne le pensait. Un style corrosif, une comédie féministe dans laquelle la grossesse non désirée d’une journaliste free lance prend une dimension politique.
  • Am, Stram, Gram, c’est toi qui me plairas, pour de la légèreté. Le livre parfait pour un week-end pluvieux. Il se laisse lire facilement, romantique à souhait; Camille bosse dans une grosse boîte. Elle n’a pas d’attachement particulier pour son boulot. Ni pour ses collègues. Ni pour grand monde, d’ailleurs, si ce n’est pour son amie Anna et son voisin de palier septuagénaire, Monsieur Lambert. Dans son appartement, chaque soir, elle s’évade en dévorant films, séries et livres, du moins quand elle ne peste pas contre la piètre isolation phonique au sein de l’immeuble, et notamment contre son voisin du dessus, aux moeurs mystérieuses et certainement dissolues. Et puis un jour, au travail, elle trouve un courrier inattendu dans sa boîte mail… Inattendu et anonyme. Commence alors un jeu de piste improbable pour en démasquer l’auteur, qui va forcer Camille à ne plus seulement croiser les gens sans les voir, mais à prendre le temps de les regarder et parfois même de les apprécier. Entre situations burlesques et malentendus, la jeune femme apprendra à dépasser ses préjugés pour enfin décider de la suite de sa vie, réparer ses erreurs et peut-être même tomber amoureuse… ?
  • Avoue que t’en meurs d’envie de Kristen Roupenian. 12 nouvelles hilarantes, sombres, flippantes et qui ne portent pas vraiment aux nues les rapports humains mais QUEL DELICE ! Enorme coup de coeur. Un couple bien sous tous rapports héberge un ami qui tente d’échapper à une relation toxique – pour mieux sombrer dans une autre que personne n’avait vue venir et qui le détruira. Une célibataire sceptique qui suit la recette d’un vieux grimoire pour trouver l’amour est dépassée par l’apparition d’un homme parfait dans sa cave. L’anniversaire d’une petite fille inquiétante prend une tournure dramatique après qu’elle a  » souhaité  » le mal. Une jeune femme se retrouve au lit avec un homme qu’elle a rencontré peu de temps auparavant et se demande s’il ne s’agit pas d’un psychopathe déguisé en  » mec à chats « 
  • Je refuse d’y penser de Lotta Elstad, une énorme réflexion sur le droit de femme avec une projection assez sombre mais il me semble nécesaire. Après un vol épouvantable qui s’est terminé par un atterrissage d’urgence à Sarajevo, Hedda Møller décide de rentrer à Oslo en bus. Elle voyage à travers une Europe en crise, dort dans des hôtels miteux et vit une aventure d’un soir avec un homme à Berlin qui ensuite ne cesse de lui envoyer des messages en MAJUSCULES. Une fois rentrée à Oslo, elle découvre qu’elle est enceinte. Cela devrait être un problème facile à résoudre, pense Hedda. Mais elle découvre que c’est bien plus compliqué qu’elle ne le pensait. Un style corrosif, une comédie féministe dans laquelle la grossesse non désirée d’une journaliste free lance prend une dimension politique.

Vous aimerez aussi

  • 32
    Etre maman de 3 enfants, avoir sa société et prendre du temps pour soi ! C'est un peu, beaucoup mon quotidien. On me demande souvent "Comment tu fais pour tour gérer ?". Je ne sais pas si je gère tout, je ne sais pas si mon organisation est optimum, mais…