Que de message haineux à l’encontre d’Aya Nakumara, mais surtout d’une certaine élite, blanche, parisienne,  un peu bobo (voir bobo à 100%) qui dénigre dès qu’ils le peuvent. Femme noire, chanteuse, explosant tous les scores en terme de streaming, vues sur Youtube et vente de singles, je comprends que ça déroute, ils n’ont pas l’habitude. Du coup, comme ils ne comprennent pas, je les invite à laisser les kiffeurs kiffés, et d’aller tendre l’oreille ailleurs.  Thérapie Taxi (que j’aime bien, notamment Hit Sale, ouais ouais – le titre de cette note est un peu provocateur) leur semblera plus en conformité avec leurs attentes.

Je ne suis pas fan d’Aya Nakamura, mais j’écoute et je trouve ça pas mal du tout (oui !) ! Djadja, Copines et Sucette sont mes titres préférés sur l’album que j’ai écouté sur Deezer. Je vous invite à faire pareil pour vous donner une idée.

 

Quand on lit sur Twitter « Au niveau du son et des paroles, n’en parlons pas » ou encore «  voix autotunée, textes dénués de toute trace d’intellect, mélodies indigentes » de la part d’un journaliste – Quand on entend sur TF1 Nikos Aliagas qui écorche son nom, alors qu’il s’est très bien prononcé « Christine and the Queens » et que personne n’avait de problème à dire « Nakamura » lorsqu’il s’agissait de la série Heroes –  On se dit qu’il y a un problème.

On en a des artistes nouvelles générations en France, dans le rap, le R&B. On a des hommes, beaucoup, de toute origine, des femmes très peu, souvent maghrébines mais des femmes noires avec autant de « scores », c’est une première ! Et c’est important pour plusieurs raisons (et attention, on a bien le droit de ne pas aimer, de trouver que c’est de la soupe, mais c’est dommage de manquer certains points ultra-importants qui vont au-delà de la musique) :

  • Première artiste noire française R&B ou afro trap (choisissez) qui explose tous les records, même ceux d’Edith Piaf à l’étranger
  • Première figure noire française à laquelle des jeunes femmes de banlieue peuvent s’identifier. Je m’explique. Le vocabulaire d’Aya, ses histoires d’amour, sa couleur de peau, ses coupes de cheveux, ses codes sont ceux de la jeunesse française qui vit en banlieue. C’est dans l’ère du temps, ça parle à la nouvelle génération. A part elle, personne d’autre ne le fait. Quand on a des centaines d’options pour les autres jeunes filles, appelons un chat un chat, les adolescentes de banlieue, surtout les filles noires, n’ont pas de référence, de filles qui parlent comme elles, qui leur ressemblent.
  • Première femme noire dans le milieu de la chanson française en R&B successful avec un franc parler. ça change énormément ! Dans ses chansons, sur sa façon de recadrer journaliste sur twitter (Coucou Matthieu Delormeau et Nikos Aliagas) et présentateur plus ou moins célèbre. Point de fleur bleue, les codes utilisés par Aya se rapproche de ceux de ses homologues masculins. Mais surtout elle ose ! Etre elle-même, chanter comme elle parle, garder ses références zouk (style musical tant décrié et moqué par « l’élite »), ne pas faire de régime…
  • Première artiste noire (toujours dans sa catégorie) à ne pas se conformer. Contrairement à certaines artistes (coucou Shym et consors – sans vous en vouloir hein), mais pas de case pour Aya Nakamura, c’est peut-être ça qui les dérange. Femme qui s’assume, et qui refuse de se conformer aux carcans imposés. Elle a refusé qu’on la maquille avec un fond de teint plus clair, elle a aussi refusé de s’éclaircir la peau, elle ne fait pas un 34, elle pose fièrement sans maquillage avec une fan (et se prend des milliers de messages insultants et violents)

Le point positif : les medias sembleraient commencer à s’intéresser, à décoder, à expliquer à la laisser s’exprimer. Pourvu que ça dure !

Juste pour vous, quelque petite chose à savoir en plus sur Aya Nakamura :

  • Son vrai prénom c’est Aya !
  • Elle est née à Bamako (au Mali)
  • Elle est maman
  • Elle a fait des études de mode à la Courneuve
  • Son 1er succès date de 2015 avec le titre Brisé
  • Djadja aujourd’hui sur youtube c’est 243,244,030 vues :)

Vous aimerez aussi