Lancé depuis le 28 aôut sur Netflix, le documentaire « Look mum, I can fly » d’une durée de 1h25 est à ajouter dans votre liste. Si vous ne connaissez pas encore le rappeur Travis Scott, connectez-vous et dévorez !

Travis Scott se livre, sans détours dans ce documentaire. Plus qu’une heure autour de la sortie d’un album, il s’agit vraiment de découvrir tout ce qui fait la sphère du rappeur et ce pourquoi le public et sa ville natale l’aiment autant. J’ai adoré l’orientation qui montre l’impact que cet homme a sur tout un public jeune, de diverses horizons, avec des espoirs, des rêves et un amour certain pour lui. A travers ce documentaire on voit qu’il agit pour inspirer, avec ce discours si américain de vouloir marquer son histoire, changer les choses et améliorer le quotidien d’une communauté trop souvent oubliée.

Parce que c’est ce qui est spécifique avec Travis Scott. Outre son talent indéniable, il réussit à fédérer et créer un lien avec son public comme peu savent le faire, surtout lors des concerts.

Exigeant avec lui-même, exigeant avec les autres (la scène de recadrage de l’équipe technique lors d’un concert montre clairement qu’il ne fait l’impasse sur aucun détail), le doc montre aussi sa volonté d’impliquer les jeunes, d’aider sa communauté et de ne pas oublier d’où il vient.

Une production qui retrace l’accouchement du dernier album « Astroworld », le concert et l’évènement de dingue organisé en l’honneur. On passe aussi côté vie privée, avec Kylie Jenner et leur fille Stormi. De la 1ère écho en passant par la maternité, et à la fête gigantesque pour souffler la 1ère bougie de leur fille.

On y apprend que le rappeur est fidèle, à sa famille, à ses amis qu’il côtoie depuis l’enfance et est clairement raide dingue du duo Stormi/Kylie.

Parfois un peu naïf dans ses réactions, mais il semble toujours sincère et déterminé.

Vous aimerez aussi

  • 32
    Avec le temps, je vois de plus en plus l'importance de se créer des souvenirs solides avec son enfant, de prendre son temps. On dessine beaucoup avec mon fils, on lit, on fait de beaux ateliers où l'on ne se retrouve que tous les deux. On prend le temps. Je…