La semaine dernière…dans le salon :

– Tu mets quoi comme DVD ? (l’Homme)

– T’es pas en train de bosser là ? (moi)

– Si, mais je reste dans le salon… Donc, tu mets quoi ?

– Gossip Girl Saison 4 ! (chuck chuck chuck… chuck chuck chuck…. chuck the boootty, chuck your booty !)

– T’es folle

Au bout de 10 minutes :

– Tu ne veux pas mettre la saison 1, comme ça je suis avec toi depuis le début ?

Au bout de 20 minutes :

– Euh… Ils ne font que parler dans ta série ?

Au bout de 30 minutes :

– T’es sûre que c’est de ton âge cette série ?

Au bout de 40 minutes, j’ai décidé d’attendre que l’Homme soit au bureau pour regarder la 4ème saison de Gossip Girl et me délecter des aventures de Serena, Blair, Chuck et Dan Humphrey (pas ma faute, je ne suis pas fan de Vanessa et encore moins de Nate)

Lorsque j’ai mis le DVD je me suis dit : j’espère qu’il y aura un peu de changements et un vrai rebondissement. Car une des craintes que l’on peut avoir avec cette série, c’est la monotonie. Ce qui fait le charme de Gossip Girl, c’est (hors la mode, bien évidemment) le scénario qui inclue « les trahisons, les amourettes, les rebondissements, les histoires honteuses (le sexe, l’alcool, la Mode.. hum) », mais c’est aussi une de ses faiblesses. La saison 4 l’a bien compris, en nous emmenant dès le début dans Paris.

On change d’univers , on fait un point sur la précédente saison et cela nous permet de rentrer plus facilement au sein des nouvelles « intrigues ». Beaucoup de nouveaux personnages, ainsi qu’une nouvelle famille s’installent dans le paysage luxueux  de nos héros. De secrets en révélations, cette saison  nous livre un joli lot de surprise.

Si certains épisodes traînent en longueur, on peut quand même féliciter les scénaristes d’en ponctuer certains, de petites scènes et imbroglios épicés qui nous font vite oublier la perte de rythme.

Mes persos préférés dans cette saison : Dan, Blair et Chuck ! Ce dernier m’a fait bien peur au début de la saison, mais ouf… il redevient à peu près normal (manipulateur, menteur, alcoolique), et comme on l’aime, après quelques épisodes.

Mes tenues préférées dans cette saison : Celles portées par Serena (sa longueur de jambes est énervante)

La tentation amoureuse inattendue (et préférée)… Je ne vous ferai pas l’offense de vous la dévoiler ici :)

Voici le synopsis officiel (DVD Warner Home Vidéo – prix de la saison intégrale : 39 euros environ) :

Blair et Serena tentent d’oublier leurs déboires sentimentaux à Paris. Dan pouponne et Chuck se refait une santé auprès d’une jolie Française campée par Clémence Poésy…

Pendant que Blair (Leighton Meester) et Serena (Blake Lively) passent leurs vacances d’été à Paris pour oublier leurs déboires sentimentaux, Dan (Penn Badgley) s’est installé dans l’appartement de Brooklyn avec Georgina (Michelle Trachtenberg) et leur bébé Milo, et se demande comment il va annoncer la nouvelle de sa paternité à Rufus (Matthew Settle). Quant à Chuck (Ed Westwick), il a tout bonnement rencontré un ange (Clémence Poésy) qui l’a sauvé d’une mort certaine à Prague, et dont il est, contre toute attente, tombé amoureux… 

On apprécie  les références cinématographiques (en version originale, chaque titre d’épisode est un clin d’œil à un film célèbre) et la reconstitution de “Seule dans la nuit” avec une Blair arborant la coupe courte d’Audrey Hepburn, est plutôt réussie. La saison comprend 22 épisodes de 40 minutes.

 

Bon DVD ! (à regarder avec une glace Ben & Jerry’s, quelques cookies, et une tisane ligne svelte)

XoXo ViVi LaChipie

Rendez-vous sur Hellocoton !