Joyeux anniversaire à moi ! 39 ans et c’est fou mais à 20 ans, je ne m’imaginais pas du tout comme ça 19 ans plus tard. J’ai trouvé intéressant de faire une petite note sur le sujet entre les attentes d’avant, ce que j’avais projeté et la réalité. Une note bien plus douce que si je l’avais écrite à l’époque.

Follow my blog with Bloglovin

L’échelle des âges

Dans ma tête, la courbe des âges est représentée ainsi :

  • en bas de 1 à 5 ans
  • Puis on monte de 6 à 10
  • On continue de 11 à 18
  • Le cap des 20, qui suit celui des 25 toujours en montant
  • Il y a un trou entre 25 et 30 – Une stabilité vers les 35 et une chute à partir de là.

Aussi loin que je me souvienne, je me suis toujours représenté l’âge comme ça. Visuellement, dans ma tête. Ces 5 étapes de vie sont importantes à comprendre parce qu’elles symbolisaient la façon dont je visualisais ma vie. Entre-nous c’est assez symptomatique de l’image que la société nous renvoie (tu fânes à partir de 25 ans). Et ce qui est terrifiant, c’est que ça marche !

En fait, ça c’était avant . Tout se jouait pour moi entre 25 et 35 ans maximum ! Après j’avais l’impression que la vie se ralentissait, devenait monotone et qu’il fallait juste suivre le mouvement.Un schéma famille, le métier de nos rêves, la maison, la carrière où tout devait se jouer dans ce court laps de temps.

Juste une étape

Avec les années, je me suis aperçue que la vision de cette courbe était complètement fausse.A 18 ans, je pensais que je me sentirai tellement bien dans ma peau à 25 ans. Honnêtement, 14 ans plus tard, je me sens mieux, dans ma tête et dans mon corps. Je me défais des images parfaites et mes cuisses, mes cheveux, mon nez, ma tête vont bien mieux.

Côté carrière, je mesure la chance de gagner ma vie avec ce que j’aime. Ce n’est pas rose tous les jours, et il y a même des fois où j’ai envie de tout arrêter mais ça ne dure jamais bien longtemps et on rebondit. Alors ces 39 ans, je les savoure, je les aime et je m’éclate. Ces 39 ans sont les bienvenus et je les embrasse. Je m’y sens bien, et je trouve qu’ils me le rendent bien. Ce n’est pas un cap, juste une étape, une étape de vie où je prépare la suite. Concrétiser des envies, des projets, me sentir bien pour accueillir aussi bien les années suivantes.

Et si on commençait un nouveau projet ?

Ou pas d’ailleurs ! J’estime justement qu’à 39 ans on a vécu assez de choses pour faire ce que l’on veut. Glandouiller, écrire un livre, apprendre la guitare, faire la grasse mat’, regarder netflix tout le week-end, apprendre le coréen, commencer une nouvelle carrière ou justement être assez en phase pour se sentir bien comme on est et ne pas courir derrière un objectif. On se sent bien, on se laisse porter et on s’aime.

Happy birthday to me !

Vous aimerez aussi

  • 53
    Etre maman de 3 enfants, avoir sa société et prendre du temps pour soi ! C'est un peu, beaucoup mon quotidien. On me demande souvent "Comment tu fais pour tour gérer ?". Je ne sais pas si je gère tout, je ne sais pas si mon organisation est optimum, mais…
  • 52
    Blogger a de très chouettes avantages. Soyons honnêtes quelques minutes : des voyages, de très beaux cadeaux, de très belles rencontres. Toutefois je me pose quelques questions sur la surenchère. La surenchère de cadeaux, d'emballages, du toujours plus. Ces derniers temps, j'ai l'impression que l'on explose les scores. Je ne…
  • 49
    Notre grand séjour à Séoul en famille remonte à un mois maintenant. Une dizaine de jours loin de tout avec 3 enfants et deux adultes à 11h de vol de Paris. Quand on a annoncé que l'on partait à Séoul, ma famille savait que la destination avait été choisie par…